Promedia devient Truvo en 'crossmedia'

29/05/07 à 00:00 - Mise à jour à 28/05/07 à 23:59

Source: Datanews

Promedia, connue pour ses Pages d'Or, reçoit une nouvelle appellation, Truvo, en même temps d'ailleurs que le reste de sa maison mère, World Directories. Ainsi rebaptisée, l'entreprise souhaite se tourner complètement vers le 'crossmedia'. Une mission importante y est attribuée au nouveau manager IT belge, Luc Verhelst (ex-Fortis et CM).

Truvo est la nouvelle dénomination du groupe World Directories. Cette société internationale est aussi propriétaire de Promedia, bien connue chez nous pour ses Pages d'Or et ses Pages Blanches. "Le lancement de la nouvelle appellation va de pair avec une nouvelle stratégie", nous explique Steven Goossens, directeur de la communication. "Nous entendons nous positionner comme une entreprise 'multi & crossmedia', donc pas uniquement l'online et le papier. L'objectif est de devenir entre autres un point de vente unique en 'search engine marketing', 'search engine optimization' et sans fil. Une gamme nettement plus étendue donc que jamais auparavant."Plus tard cette année, l'entreprise lancera un certain nombre d'initiatives concrètes, mais Goossens n'a encore fait aucun commentaire à ce sujet. Le nom Truvo ne signifie par ailleurs rien, "tout comme Google ne signifie rien", a quand même déclaré Goossens en guise de comparaison quelque peu audacieuse.DébutsChez Truvo Belgique, le petit monde ICT retrouvera une vieille connaissance en la personne de Luc Verhelst. Cet Anversois, père de 3 enfants, était jusqu'il y a quelques moins 'director information management and architecture risk' au sein du groupe bancaire Fortis. Précédemment (jusqu'en 2005), il fit carrière comme directeur IT chez Kind en Gezin et chez CM.Chez Truvo, Verhelst est aussi directeur IT. Il s'est vu confier la direction de l'organisation IT belge et un siège au sein du comité de direction. "Ce dernier point souligne en suffisance l'importance de l'IT pour Truvo", déclare Verhelst. A l'entendre, il a choisi Truvo en raison du caractère international de l'entreprise et du fait que "l'IT y occupe vraiment une place de choix: les bases de données y sont les principaux atouts.""Le fait que je voulais revenir à mes racines de manager IT assumant une responsabilité tant opérationnelle que stratégique a aussi joué un rôle", explique Verhelst. "Pouvoir penser et faire a été primordial dans mon choix. Chez Fortis, c'était surtout uniquement penser (pour moi en tout cas, et pour les autres uniquement faire), et cela s'est avéré décisif pour m'inciter à partir, même si je considérerai toujours Fortis comme une société fantastique. L'esprit d'entreprise et la grande ambition que j'ai trouvés chez Travo m'ont également séduit. La barre est placée très haut, mais cela me démange réellement car je ressens de nouveau l'ambiance de mes débuts."

Nos partenaires