Projet CyberClasse: on repasse les plats pour les serveurs

14/01/11 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Source: Datanews

Pour cause de contrat arrivé à échéance, un nouvel avis de marché a été lancé pour la livraison du "solde" des serveurs. Trois sociétés ont remis une offre.

Projet CyberClasse: on repasse les plats pour les serveurs

Pour cause de contrat arrivé à échéance, un nouvel avis de marché a été lancé pour la livraison du "solde" des serveurs. Trois sociétés ont remis une offre.

Chi va piano, va sano e va lontano. Voilà bien un dicton qui ne s'applique pas vraiment au projet CyberClasse de la Région wallonne (équipement des écoles en solutions IT). A force de lenteur et de retards, le projet a joué un mauvais tour à la société qui avait été la première à être sélectionnée. Le volet serveurs avait en effet été attribué à Apple (fourniture prévue de quelque 3.500 Xserve). Las! Le contrat de trois ans est arrivé à échéance avant que les déploiements ne soient terminés et, donc, que les serveurs ne soient livrés. On est d'ailleurs loin du compte puisqu'à la fin du mois, seuls 1.000 serveurs auront été livrés (250 doivent d'ailleurs encore quitter les stocks d'Apple).

Le contrat étant venu à échéance et les critères de la procédure négociée ne permettant pas un prolongement "automatique", il a fallu en passer par un nouvel avis de marché, avec appel d'offres européen. La date-butoir pour la remise des offres était ce mardi 11 janvier.

Trois offres ont été soumises: deux sur base de matériel Apple, émanant d'Econocom et de MacLine, la société à la Pomme proposant deux types de serveurs (Mac Mini pour les petites écoles- jusqu'à 50 postes clients- et MacPro pour les plus grandes) et une offre sur base d'une solution Windows. Cette dernière émane du duo ComputerLand/Eonix. Proposition: des serveurs HP ProLiant ML150 G6, dotés du logiciel "CyberClasse" développé ces derniers mois par la société belge Eonix sur base de la solution LNM (Learning Network Manager) de Microsoft. Le logiciel d'Eonix propose des fonctions de gestion des postes clients (Mac, Windows ou Linux), de création de groupes d'utilisateurs, de gestion des quotas et impressions, un potentiel de prise de contrôle à distance des écrans par les professeurs, et assure une intégration avec les solutions Office 365 et Office OnLine de Microsoft.

Le nouveau contrat Serveurs (portant sur un nombre de serveurs qui sera au maximum de 2.300 serveurs- toutes les écoles n'étant pas forcément demandeuses) devrait en principe être attribué très rapidement, l'Administration wallonne ayant précisé dans son appel d'offre que le déploiement devrait commencer au 1er mars. Il s'agit en effet de faire vite puisque l'agenda de l'arlésienne CyberClasse tablait au départ sur une échéance en 2012. Reste donc à déployer éventuellement plus de 2.000 serveurs, à équiper les écoles restantes en un temps fort court (la tâche en incombe à Priminfo). Heureusement, l'après-CyberClasse fait l'objet d'une réflexion technico-pédagogique depuis quelques mois. Histoire de phosphorer à temps sur le scénario d'un futur équipement plus adapté aux besoins réels, actuels ou futurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires