Projet CyberClasse: dégrippage en vue?

12/03/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Le dossier CyberClasse de la Communauté française (équipement en ordinateurs des écoles primaires et secondaires) serait-il- enfin- entré dans la dernière ligne droite?

Le dossier CyberClasse de la Communauté française (équipement en ordinateurs des écoles primaires et secondaires) serait-il- enfin- entré dans la dernière ligne droite?

En tout cas, le volet du dossier Eléments actifs (commutateurs)- retardé à plusieurs reprises- vient d'être attribué à ComputerLand, qui a proposé des équipements HP ProCurve (modèles 2510 et 2810, 24 ports). On attendra toutefois prudemment la fin de la période de standstill pour voir si cette attribution sera ou non contestée par les candidats malheureux (WIN en tête).

Le contrat Câblage, pour sa part, devrait être attribué à très court terme. Reste essentiellement (hormis le contrat Helpdesk) le volet-clé des Postes clients (PC/Mac) qui serait, dit-on, en bonne voie de finalisation. Comme prévu, les dossiers des soumissionnaires ont été rentrés avant la fin janvier et les premiers matériels configurés ont été livrés fin de semaine dernière pour tests par le client.

Là où 5 sociétés s'étaient disputées le marché lors du processus de sélection piteusement sabordé en 2007, elles ne sont désormais plus que quatre à avoir rentré un dossier. A savoir: ComputerLand, Econocom, Priminfo et Systemat. Toutes attendent avec impatience que le cabinet Tarabella, en charge du dossier, prenne sa décision. L'objectif étant de procéder à un déploiement à grande échelle dès la rentrée de septembre et, au préalable, d'équiper les écoles-pilotes dès mai ou juin, le choix ne devrait en effet pas trop tarder. Du côté des soumissionnaires, l'espoir est de voir le cabinet se prononcer courant avril ou début mai.

Mais la désignation du 'vainqueur' ne sera entérinée qu'une fois toutes les contre-propositions éventuelles étudiées puisqu'aussi bien la méthode choisie cette fois est celle de la procédure négociée. Autrement dit, les candidats non retenus ont encore la possibilité d'ajuster leur offre et, ainsi, de prolonger le processus. Ce qui pourrait durer un certain temps- au grand dam de l'agenda de déploiement espéré. D'où cette question: jusqu'à quand ce petit jeu de ping-pong pourrait-il durer? L'un des protagonistes avance cette hypothèse: au plus tard jusqu'à l'échéance de la date de validité de l'offre faite par Microsoft (pour ses licences KISS). Soit 6 mois à dater de la date de dépôt des propositions (fin janvier).

Autrement dit, jusqu'au 31 juillet. Au-delà il ne faudrait plus compter que sur la bonne volonté de Microsoft au risque de se retrouver dans la même situation qu'en 2007.

Nos partenaires