Prodata sécurise les e-mails de la police

18/12/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

La Police Fédérale a fait appel à la société Prodata Systems de Zaventem pour la livraison et l'entretien d'un "internet mail gateway". Cela doit aider la police à sécuriser l'envoi et la réception de ses e-mails.

La Police Fédérale a fait appel à la société Prodata Systems de Zaventem pour la livraison et l'entretien d'un "internet mail gateway". Cela doit aider la police à sécuriser l'envoi et la réception de ses e-mails.

Il s'agit d'un contrat d'un total de 1,36 million d'euros (1 million dans une première phase). L'internet mail gateway doit assurer la sécurisation de l'échange d'e-mails. À cette fin, une interconnexion a été établie entre le réseau externe (internet via le réseau des pouvoirs publics Fedman) et le réseau interne de la police HiLDE.

Prodata fournit un système basé sur le Borderware (qui fait maintenant partie de Watchguard) Security Platform for Email Security. À cela s'ajoutent des pares-feus de Check Point et Juniper, une solution DNS caching dédoublée d'Infoblox et un Intrusion Prevention System d'ISS.

La solution doit dans un premier temps pouvoir gérer 20 000 boîtes aux lettres électroniques d'utilisateurs internes au sein de la police. Elle peut être étendue à 50 000. La police compte actuellement sur une moyenne de 900 000 e-mails (entrants et sortants) par jour. Deux tiers en sont des spams.

Nos partenaires