Privatiser Belgacom pour payer le sauvetage de Dexia?

18/10/11 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

La vente de la participation de l'Etat (53,5 pour cent) dans Belgacom pourrait rapporter 4 milliards d'euros aux autorités. C'est le montant que ces dernières ont accepté de payer pour sauver la Banque Dexia. Selon les journaux du groupe Corelio, le premier ministre démissionnaire Yves Leterme aurait fait cette suggestion aux négociateurs gouvernementaux, mais il dément. Ce lundi soir, Yves Leterme a participé à une réunion très attendue avec le formateur Elio Di Rupo (PS) et les six présidents de parti à propos du budget 2012. Il y a présenté le travail préparatoire réalisé par son gouvernement démissionnaire.

Privatiser Belgacom pour payer le sauvetage de Dexia?

La vente de la participation de l'Etat (53,5 pour cent) dans Belgacom pourrait rapporter 4 milliards d'euros aux autorités. C'est le montant que ces dernières ont accepté de payer pour sauver la Banque Dexia. Selon les journaux du groupe Corelio, le premier ministre démissionnaire Yves Leterme aurait fait cette suggestion aux négociateurs gouvernementaux, mais il dément.

Ce lundi soir, Yves Leterme a participé à une réunion très attendue avec le formateur Elio Di Rupo (PS) et les six présidents de parti à propos du budget 2012. Il y a présenté le travail préparatoire réalisé par son gouvernement démissionnaire. Après avoir abordé toute une série de mesures d'économies possibles, le premier ministre sortant a insisté sur des mesures susceptibles de faire régresser assez rapidement l'endettement, selon les journaux. Suite au rachat de la Banque Dexia Belgique, la dette publique belge a en effet grimpé d'1 point à 98 pour cent du produit intérieur brut (PIB).

L'une des pistes envisagées est la vente des actions détenues par l'Etat dans des entreprises publiques, comme dans Belgacom, peut-on encore lire dans les journaux. Autres possibilités: la vente des actions dans Brussels Airport Company (participation de l'Etat de 25 pour cent) ou dans bpost (50 pour cent plus une action aux mains de l'Etat). Le premier ministre Leterme a cependant apporté un démenti ce matin sur les ondes de la RTBF. "Ce que j'ai dit, c'est qu'il faut juguler l'endettement de l'Etat", a déclaré Leterme. Le rachat de la Banque Dexia Belgique le fait passer de 97,5 à 98 pour cent du PIB. "C'est vraiment un maximum", estime Leterme, qui veut éviter une hausse de l'intérêt.

"Belgacom rapporte beaucoup, et il faut donc être très prudent", a encore expliqué le politicien du CD&V. "Mais il y aura des possibilités dans les années à venir, une fois que le marché se sera redressé. Il y a aussi des participations dans les banques."

Source: Belga

Nos partenaires