Présentation du premier chargeur universel pour GSM

09/02/11 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Datanews

C'est au siège de la Commission européenne qu'a été présenté le premier chargeur universel pour GSM compatible avec les téléphones mobiles de quasiment toutes les marques.

Présentation du premier chargeur universel pour GSM

C'est au siège de la Commission européenne qu'a été présenté le premier chargeur universel pour GSM compatible avec les téléphones mobiles de quasiment toutes les marques.

Le chargeur universel sortira sur le marché dans les prochains mois et devrait faciliter la vie des utilisateurs du GSM. "C'est le début d'une révolution", a expliqué l'euro-commissaire à l'Industrie, Antonio Tajani, après en avoir reçu le premier exemplaire. Selon lui, ce chargeur de GSM est le commencement d'un processus qui devrait conduire à terme à un appareil capable de recharger aussi les ordinateurs portables, lecteurs MP3, appareils photo numériques et autres équipements encore.

C'est il y a deux ans que la Commission avait incité le secteur à mettre au point un chargeur universel de GSM. Nokia, Motorola, Sony Ericsson et onze autres fabricants avaient répondu à cet appel. Le résultat est un chargeur basé sur la technologie de la microfiche USB. Pour certaines marques, un adaptateur serait cependant nécessaire.

Ce chargeur convient pour tout GSM qui peut être branché sur un ordinateur pour échanger des images ou des fichiers par exemple. Ces appareils dominent déjà le marché. La Commission estime que le chargeur universel devrait être omniprésent dès 2013, étant donné que les consommateurs changent en moyenne tous les deux ans de GSM.

Actuellement, il existe une trentaine de chargeurs différents sur le marché. Cela s'avère non seulement peu pratique pour le consommateur, mais cela contribue aussi à accroître la masse des déchets électroniques. Quiconque remplace son GSM, doit en effet souvent acquérir un nouveau chargeur. Le nouveu chargeur aurait une durée de vie de dix années maximum. La Commission n'interviendra pas dans la fixation de son prix.

Source: Belga

Nos partenaires