Premiers services Wimax à Bouillon

05/05/11 à 15:48 - Mise à jour à 15:48

Source: Datanews

Avant la fin de cette année encore, 4 villes et communes de la région de Bouillon bénéficieront des premiers services à haut débit Wimax.

Premiers services Wimax à Bouillon

Avant la fin de cette année encore, 4 villes et communes de la région de Bouillon bénéficieront des premiers services à haut débit Wimax.

Le fournisseur est GridMax, une initiative d'Eric Smekens et de Willy Duric. Tous deux n'en sont pas à leur coup d'essai. Ils ont collaboré chez Codenet, rachetée plus tard par Telenet Solutions. Chez Telindus, ils ont développé l'offre des services vocaux, notamment chez Tele2.

Eric Smekens est aujourd'hui actif chez SAIT-Zenitel qui a effectué l'année dernière des tests d'une durée de 6 mois avec Wimax près de Zellik. Dans la région liégeoise, Willy Duric propose pour sa part entre autres des services d'hébergement et de noms de domaine sous l'appellation Gigaweb. Dans ce contexte, il a aussi décroché la licence spectrale 3,4 GHz auprès du régulateur, l'IBPT. La nouvelle appellation du fournisseur Wimax est cependant GridMax. Il se concentrera surtout sur les services à haut débit pour les PME de Bouillon, Bièvre, Gedinne et Vresse-sur-Semois. Cette zone le long de la frontière française n'est desservie que par Belgacom. Souvent, l'on n'y a même pas accès à DSL.

"Personne ne pourra, comme nous, y proposer des vitesses de 75 Mbit/s up et de 25 Mbit/s down, assure Eric Smekens. "Il ne s'agit pas d'une obligation de moyens sans garantie de résultats. L'on a droit au haut débit pour lequel on paie." Le choix technologique n'est pas encore fait, mais l'on a opté pour des stations de base pico. Initialement, l'on a choisi des solutions data, mais les services vocaux seront aussi ajoutés au pack. Les tarifs doivent encore être établis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires