Poutine: 'La Russie a paré 25 millions de cyber-attaques lors de la Coupe du Monde de football'

16/07/18 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Selon le président Vladimir Poutine, la Russie a dû neutraliser quasiment 25 millions de cyber-attaques durant la Coupe du Monde de football.

Poutine: 'La Russie a paré 25 millions de cyber-attaques lors de la Coupe du Monde de football'

© Reuters

"Pendant la durée de la Coupe du Monde, pratiquement 25 millions de cyber-attaques et autres actions criminelles lancées contre les structures d'information russes ont été neutralisées. Ces attaques étaient de près ou de loin liées à la Coupe du Monde de football", peut-on lire dans un communiqué du Kremlin à propos de la rencontre de Poutine avec les services de sécurité russes. Le président y explique que la Russie a exploité tous les moyens possibles pour contrer ces attaques, sans donner davantage de détails sur leur nature.

Il est probable que les '25 millions' portent sur le nombre potentiel d'actes mal intentionnés qui furent automatiquement détectés par les systèmes de sécurité russes. Dans ce genre de cas, des nombres aussi importants ne sont pas inhabituels. C'est ainsi que lors des précédents Jeux Olympiques d'été, pas moins de 400 actions par seconde avaient été détectées, ce qui est encore nettement plus. Le nombre de tentatives d'attaques affiche assez souvent un pic lors d'importants événements (sportifs).

La Russie, qui accueillait cette année la Coupe du Monde de football, est elle-même régulièrement accusée par des pays occidentaux de lancer des cyber-attaques. Dimanche encore, le responsable des services de renseignements américains, Dan Coats, précisait que les cyber-attaques lancées contre les Etats-Unis sont souvent l'oeuvre de la Russie. "Des acteurs russes et autres tentent d'exploiter la faiblesse de notre infrastructure vitale", a-t-il ainsi déclaré. Et vendredi, douze agents des services de renseignements russes étaient soupçonnés par les autorités américaines d'avoir piraté les ordinateurs du parti démocrate avant les élections présidentielles. Moscou a toujours démenti toutes ces accusations d'immixtion.

Le communiqué à propos des cyber-attaques est sorti quelques heures seulement avant le démarrage de la rencontre bilatérale entre Poutine et le président américain Donald Trump dans la capitale finnoise Helsinki.

Nos partenaires