Pourquoi Windows 9 brille-t-il par son absence?

02/10/14 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Datanews

Microsoft fait froncer pas mal de sourcils en passant directement de Windows 8 à Windows 10. A l'entendre, l'entreprise a une explication à cela, bien qu'elle ait aussi la réputation d'être peu consistante dans ses appellations de produits.

Pourquoi Windows 9 brille-t-il par son absence?

Microsoft fait froncer pas mal de sourcils en passant directement de Windows 8 à Windows 10. A l'entendre, l'entreprise a une explication à cela, bien qu'elle ait aussi la réputation d'être peu consistante dans ses appellations de produits.

L'explication: "L'on devrait être arrivé au moment d'annoncer Windows 9, mais sur base du produit qui arrive à présent et comme notre approche est cette fois assez différente, il serait incorrect de l'appeler Windows 9", déclare Tim Myerson, en charge du Windows en Xbox operating system group.

Myerson plaisante en outre sur le fait qu'avec OneNote, OneDrive et Xbox One, Microsoft aurait mieux fait d'opter pour Windows 1, mais cette version était apparue sur le marché en 1985 déjà. Assez ironiquement, Windows 10 avait été annoncé en 2013 par un magazine informatique qui annonçait en guise de poisson d'avril que Windows 9 était de si bonne qualité que l'entreprise allait uniquement l'utiliser en interne et passerait donc directement à Windows 10.

Les appellations Windows au fil des annéesMême si le numéro dix étonne tout un chacun, Microsoft n'a pas la réputation de s'en tenir à des séries de noms. C'est que jusqu'au milieu des années nonante, elle utilisa des numéros de versions pour Windows 1.0, 2.0, 3.0 et 3.1. Mais ensuite, l'entreprise sortit Windows 95 et, logiquement, deux ans plus tard Windows 98 pour ensuite mettre sur les fonts baptismaux Windows 2000 et le (très vilipendé) ME, que l'on peut encore tout juste enregistrer dans la série des millésimes, puisque ME était l'acronyme de 'Millennium Edition'.

En 2001, l'on ne vit toutefois pas la sortie de Windows 2001 ou Windows 01, mais du très apprécié Windows XP (Experience). Il fut suivi par la version Windows Vista accueillie, elle, moins positivement en 2007.

Après les numéros de versions, les millésimes et les noms de produits, il fallait trouver quelque chose de neuf. Voilà pourquoi le monde vit apparaître Windows 7 en 2009. Ce chiffre de la chance fit rapidement oublier Vista et donc, la série chiffrée se poursuivit avec Windows 8 en 2012. Mais son design radicalement rénové fit hésiter l'utilisateur desktop classique, après quoi Microsoft remet avec Windows 10 un certain nombre d'anciens éléments au goût du jour et appose directement une nouvelle appellation à Windows.

L'on ne trouve donc que bien peu de consistance, sauf qu'après qu'un système d'exploitation rencontre moins de succès (ME, Vista, 8), l'on change d'appellation.

De Service Pack en UpdateLes mises à jour de Windows sont elles aussi peu consistantes. C'est ainsi que jusqu'à Windows 7, l'on avait droit à chaque fois à un Service Pack (SP) lorsqu'il était question d'importantes mises à jour. Dans Windows 8, l'appellation devint 'Update' (à ne pas confondre avec les updates mensuelles qui résolvent des bugs). C'est ainsi que Windows 8 reçut une update vers Windows 8.1 (nom de code: Windows Blue). Et pourquoi ne pas compliquer encore un tant soit peu les choses? Windows 8.1 eut droit à son tour aussi à deux importantes mises à jour: Update 1 et Update 2. Mais qui ne mettaient pas l'OS à niveau vers Windows 8.2 ou 8.3.

De la... table de café à la tabletteMême en dehors de la famille Windows, il manque parfois aussi de consistance. C'est ainsi que l'entreprise lança en 2007 une... table de café avec une interface tactile étendue, où l'on pouvait visionner des photos et d'autres choses encore. Cet appareil porta quelques années durant l'appellation Microsoft Surface... Du moins jusqu'à ce que l'entreprise sorte une série de tablettes éponymes, et la Surface originale fut alors rebaptisée Microsoft Pixelsense.

Office

Vous en voulez encore? La suite bureautique de Microsoft semble provisoirement encore assez consistante. Pourtant, celle-ci naquit aussi sous les numéros de versions Office for Windows 1.5, 1.6, ... jusqu'à Office 4.3. Mais depuis lors, Microsoft utilise les années (97, 2000,...) à l'exception d'Office XP (en 2002), pour passer ensuite à Office 2003, 2007, 2010 et 2013. Chaque importante version d'Office a aussi son propre numéro. C'est ainsi qu'Office 2000 est en fait Office 9 et qu'Office XP est en réalité Office 10, alors qu'Office 2007 se vit attribuer le numéro 12.

Mais Microsoft ne serait pas Microsoft, si elle n'associait pas Office 2010 à l'appellation 'Office 13'. Or treize est un nombre porte-malheur. C'est pourquoi l'entreprise passa directement à Office 14.

Ne perdons donc pas de vue que chez Microsoft, l'on travaille durement non seulement au développement technique de tous les produits software, mais l'appellation est aussi quelque chose auquel l'on réfléchit manifestement jour et nuit à Redmond et ce, même si cela ne se traduit pas toujours par un résultat logique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires