Pourquoi Twitter envisage une ligne du temps à la Facebook

09/02/16 à 13:35 - Mise à jour à 13:34

Twitter éprouve des difficultés. Le cours de son action a, hier, chuté à son niveau le plus bas jamais atteint, alors que le nombre des utilisateurs du réseau social croît à peine.

Pourquoi Twitter envisage une ligne du temps à la Facebook

. © Belga

Il y a deux semaines déjà, The Verge se posait la question suivante: "Is Twitter doomed?" car cela fait quelque temps déjà que les choses ne se passent pas bien chez le réseau social. En octobre dernier, le co-fondateur Jack Dorsey est redevenu CEO de l'entreprise, après que Dick Costolo soit parti en juin. Dorsey devait remettre de l'ordre dans la boutique car l'entreprise n'enregistrait que peu de nouveaux utilisateurs et malgré un chiffre d'affaires en hausse, le bénéfice ne suivait pas. Voilà qui explique le recul du cours de l'action à Wall Street.

Mais nonobstant ces résultats, l'on ne peut pas dire que Dorsey soit resté les bras croisés. Après sa re-nomination, il prit des mesures qui se succédèrent rapidement: il licencia d'abord 8 pour cent du personnel, avant de constater que le nombre d'utilisateurs ne progressait plus aux Etats-Unis, ce qui l'amena à remercier encore cinq directeurs. Ce ne fut donc pas un démarrage en douceur pour le CEO, qui avait déjà dirigé l'entreprise de 2006 à 2008.

Nouvelle ligne du temps

Ce week-end, des rumeurs faisaient état d'un changement de la ligne du temps chez Twitter. Pour l'instant, il s'agit d'une ligne du temps chronologique, mais selon Buzzfeed et The Verge, Twitter va plutôt adopter le style Facebook. Les utilisateurs et actionnaires craignent que Buzzfeed perde sa spécificité et devienne une copie de Facebook, ce qui a fait en sorte que des utilisateurs ont introduit le mot-dièse (hashtag) #RIPTwitter. 'Car si l'on veut laisser faire le travail à un algorithme, nous migrerons vers Facebook', tel était leur message. Or ce qui rend Twitter unique, c'est le flux en direct d'informations. Pour savoir ce qui se passe en direct dans le monde, il faut se trouver sur le réseau social et nulle part ailleurs. Voilà ce qui rend le service si intéressant pour les diehards (irréductibles).

Dorsey opta chez Twitter pour ce qu'on appelle le damage control, mais pas de manière très véhémente. Cette semaine, rien ne changera, selon lui, sans toutefois l'exclure entièrement.

Buzzfeed a annoncé que la ligne du temps serait restructurée cette semaine, mais Dorsey le dément et ce, même s'il ne dit pas non plus qu'il n'y aura pas de changement, ce qui laisse la porte entrouverte.

Les tweets de Dorsey et les réactions des utilisateurs de Twitter n'ont pas vraiment rassuré Wall Street car le cours de l'action du réseau social s'est effondré hier. En avril dernier, l'action Twitter valait encore 50 dollars contre seulement 14,87 dollars hier, le point le plus bas jamais atteint.

Comme les utilisateurs et les actionnaires veulent deux choses différentes, le réseau social se trouve dans une situation critique - soit un 'Catch 22', comme l'écrit le journal De Tijd. Les utilisateurs actuels du réseau préfèrent garder tout tel quel, mais les actionnaires, eux, veulent du changement, afin de faire progresser le nombre d'utilisateurs. Le seuil d'entrée au réseau social est à présent devenu trop haut.

Pour comprendre et bien utiliser Twitter, il faut y consacrer beaucoup (trop) de temps. Pour satisfaire Wall Street, Twitter est par conséquent occupée à préparer une ligne du temps alternative. Une extension à la fonction 'pendant votre absence' qui existe déjà, devrait veiller à ce que Twitter devienne plus clair et que de nouveaux utilisateurs comprennent plus vite.

Lorsqu'on ouvre Twitter, l'on voit aussi via la ligne du temps de nombreux anciens tweets remontant à une époque où l'on n'était pas en ligne - un peu comme chez Facebook. Mais lorsqu'on remonte et que la page est rafraîchie, la ligne du temps redevient chronologique. Selon The Verge, il est possible de se désinscrire si on le souhaite.

Reste à savoir si ce changement suffira. Si le nombre d'utilisateurs ne croît pas suffisamment vite, Dorsey aura encore la vie dure ces prochains mois. La première étape est fixée à mercredi, date à laquelle Twitter publiera ses chiffres du trimestre écoulé. S'ils sont décevants, un nouveau record de baisse pourrait être enregistré par l'action.

En savoir plus sur:

Nos partenaires