Pourquoi ne pas recourir à un programme d'armement nucléaire pour extraire des bitcoins?

13/02/18 à 09:53 - Mise à jour à 09:52

Que peut-on faire, lorsqu'on a à sa disposition l'un des ordinateurs les plus puissants au monde? Voilà la question qui a dû tarauder l'esprit de quelques chercheurs russes. Leur réponse? L'utiliser pour extraire des bitcoins.

Pourquoi ne pas recourir à un programme d'armement nucléaire pour extraire des bitcoins?

© REUTERS

Mais selon des médias russes, des alarmes ont retenti, lorsque le superordinateur a établi une connexion à internet, ce qui est interdit pour des raisons de sécurité.

Quelques chercheurs dans le domaine nucléaire ont été appréhendés, mais on ne sait pas combien exactement. Ils travaillaient pour un institut de recherche nucléaire à Sarov, une ville littéralement isolée du monde extérieur. C'est là qu'a été développée la première bombe atomique de l'ère soviétique. Le complexe est classé top-secret, et la ville n'a été pendant longtemps même pas reprise sur les cartes.

Le bitcoin est une monnaie virtuelle basée sur un journal de bord collectif. Tous les utilisateurs mettent à jour l'ensemble des transactions de tout un chacun. Pour traiter ce genre de transactions en sécurité, des formules mathématiques complexes doivent être résolues. Quiconque le fait, reçoit en échange une petite récompense en bitcoin.

Les ordinateurs ordinaires peuvent ainsi en extraire une petite quantité (aujourd'hui uniquement des fractions d'un bitcoin complet). Mais des superordinateurs tels celui du programme nucléaire russe sont nettement plus puissants et peuvent donc plus rapidement extraire la monnaie virtuelle.

Nos partenaires