Pourquoi Apple s'intéresse-t-il au service musical Tidal de Jay Z ?

04/07/16 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Un an après le lancement d'Apple Music, la société technologique s'intéresse au service de streaming Tidal. Le service de streaming concurrent du rappeur Jay Z est l'un des rares à offrir un streaming de haute qualité aux audiophiles.

Pourquoi Apple s'intéresse-t-il au service musical Tidal de Jay Z ?

© REUTERS

Tidal n'a toutefois pas été créé par Jay Z, qui a acheté la société Aspiro pour 56 millions de dollars (environ 50 millions d'euros) avant d'en faire le service de streaming actuel. Depuis mars 2016, Tidal a dépassé la barre des 3 millions d'abonnés payants. Apple Music en compte plus de 15 millions et se développe beaucoup plus rapidement que le service de streaming de Jay Z. La reprise éventuelle de Tidal n'est donc pas motivée par le fichier clients.

Tidal présente néanmoins d'autres avantages, qui pourraient constituer des ajouts intéressants pour Apple. Le service offre, tout d'abord, du contenu exclusif : Jay Z a utilisé son nom et son carnet d'adresses pour conclure des contrats exclusifs avec des stars reconnues dans le domaine de la musique. Le rappeur est ami avec les plus grandes célébrités et est même marié à la plus grande star féminine mondiale de la pop : Beyoncé. Ces relations lui ont permis de proposer du contenu exclusif, notamment de cette dernière, ainsi que de Rihanna et de Kanye West.

Le service offre, en outre, de la musique de haute qualité. Tidal propose une formule d'abonnement à 9,99 euros pour une qualité de streaming "normale". Pour 19,99 euros, les amateurs profitent d'une bien meilleure qualité. Cet atout pourrait s'avérer intéressant pour Apple qui, selon certaines rumeurs tenaces, enlèverait le port de sortie audio de son prochain iPhone. Apple pourrait ainsi (notamment) améliorer la qualité de sortie audio de l'iPhone.

Depuis le début de l'année passée, Apple Music fait l'objet de nombreuses critiques. L'application ne serait, par exemple, pas assez conviviale (sur ce point, son concurrent Spotify l'emporte haut la main). Par ailleurs, Apple pourrait facilement payer une reprise puisqu'il dispose actuellement de plus de 200 milliards de dollars. Une petite partie de ces fonds peut lui permettre d'acheter des progrès et de supprimer un concurrent, afin d'ensuite concentrer toute son attention sur Spotify.

En savoir plus sur:

Nos partenaires