Pour Test-Achats, les fournisseurs internet ne suscitent guère de satisfaction

25/09/09 à 10:10 - Mise à jour à 10:09

Source: Datanews

Selon une enquête effectuée par Test-Achats, seuls deux fournisseurs internet possèdent plus de 50 pour cent de clients très satisfaits (EDPnet et Telenet). Numericable se classe en dernière position avec un tiers de clients satisfaits seulement.

Selon une enquête effectuée par Test-Achats, seuls deux fournisseurs internet possèdent plus de 50 pour cent de clients très satisfaits (EDPnet et Telenet). Numericable se classe en dernière position avec un tiers de clients satisfaits seulement.

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a interrogé 2.200 internautes constituant un échantillon représentatif de la population belge. En moyenne, les Belges surfent 14 heures par semaine, et les jeunes entre 18 et 29 ans jusqu'à 18 heures par semaine. Six Belges sur dix surfent quotidiennement, selon l'enquête.

"Une chose est sûre: internet attire les gens, mais ne rassure pas tout le monde et reste coûteux", voici comment Test-Achats résume les résultats de son enquête. Et la satisfaction que procurent les fournisseurs n'est à tout le moins pas fameuse. Seuls EDPnet (73 pour cent de clients satisfaits) et Telenet (54 pour cent) dépassent la limite des 50 pour cent. Tele2 (désormais sous la bannière BASE) atteint tout juste les 50 pour cent. En deçà de ce seuil, on trouve Belgacom (40 pour cent), Euphony (39 pour cent) et Numericable (36 pour cent).

Les problèmes les plus fréquents rencontrés avec les fournisseurs sont une connexion lente (51 pour cent), un service technique ou clientèle difficile à atteindre (35 pour cent), des tentatives vaines d'établir une connexion (29 pour cent), la connexion internet qui s'interrompt (25 pour cent) et des problèmes de facturation (8 pour cent). Les clients de Belgacom et de Telenet évoquent aussi les tarifs trop élevés. Chez Numericable, seuls 23 pour cent des clients sont satisfaits du service clientèle.

59 pour cent des personnes interrogées surfent sur internet pour effectuer leurs opérations bancaires, 30 pour cent pour jouer ou parier (7 pour cent déclarent avoir déjà été en ligne pour miser de l'argent). L'e-shopping a le vent en poupe, puisqu'en moyenne, on achète pour 374 euros par an en ligne. Par extrapolation à l'ensemble des Belges, cela signifie qu'on a ces douze derniers mois dépensé quasiment 2,5 milliards d'euros sur internet, a calculé Test-Achats. Les répondants téléchargent aussi régulièrement et parfois de manière illégale. Facebook, Twitter, etc. sont visités quotidiennement par 28 pour cent des Belges.

Un Belge sur trois se préoccupe de la sécurité sur internet, et plus d'un quart des parents sont soucieux de la protection de leurs enfants sur le net.

Nos partenaires