Pour HP, les institutions européennes offrent encore du potentiel

14/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 13/12/06 à 23:59

Source: Datanews

HP a connu une année intéressante en Belgique et au Luxembourg et a réalisé plus d'1 milliard de dollars (755 millions d'euros) de chiffre d'affaires. L'entreprise (1.350 collaborateurs au Belux) croît ainsi chez nous de plus de six pour cent.

Alain Sohet, directeur général de HP Belgique, ne peut pas donner les chiffres locaux précis, mais il est clairement satisfait du résultat obtenu qui correspond aux performances mondiales de la société. Il y a un mois, HP annonçait en effet un chiffre d'affaires mondial de 91,7 milliards de dollars, en hausse de 6 pour cent.Le scandale des écoutes, auquel le conseil d'administration a dû faire face et qui a conduit au licenciement de la présidente Patricia Dunn, n'a manifestement pas eu d'effet négatif sur les chiffres.En marge de la conférence de presse que HP a organisée, hier, dans ses bureaux d'Evere, quelques collaborateurs de l'entreprise se sont également déclarés ravis que la sérénité soit revenue après la restructuration. L'année dernière, HP a supprimé plus de 14.000 emplois, dont plus de 100 chez nous.FortisAu niveau des ventes de PC, HP est de nouveau le numéro un au monde. En Belgique et au Luxembourg, les ventes ont crû de 5 pour cent, et un ordinateur écoulé sur trois porte la marque HP. Cette année, le plus gros client a été Fortis, qui a acquis 12.000 nouveaux ordinateurs.Raf Cuyvers, directeur du Personal Systems Group, s'attend à une poursuite de la croissance des ordinateurs portables et à une progression des appareils 'thin client'. HP se prépare aussi à se lancer sur le marché SOHO (le travailleur à domicile indépendant) en rapide augmentation.Cela faisait un petit temps déjà qu'Alain Sohet était convaincu que HP pouvait mieux faire dans le domaine du stockage, et les chiffres lui donnent raison aujourd'hui: HP Belux a progressé de 25 pour cent dans ce segment. Sur le plan des services également, Sohet distingue encore du potentiel. En Belgique, HP a signé l'an dernier 8 contrats de sous-traitance (avec e.a. la Commission européenne, GlaxoSmithKline, l'entreprise chimique Cytec et Saint-Gobain). Jusqu'à présent, HP s'était surtout concentrée sur les services d'infrastructure, mais entend à l'avenir se focaliser aussi sur les applications et le 'business process outsourcing'.CentralisationTraditionnellement, le secteur financier est le domaine, où HP fait ses meilleures affaires. Alain Sohet attend beaucoup des autorités pour les années à venir. Un joli contrat a été signé cette année avec la Commission européenne (un contrat sur 7 ans de plus de 200 millions d'euros, en participation avec Orange Business Services). "Dans ce segment, nous souhaitons croître encore et investir davantage, car il s'agit d'un marché très intéressant", insiste Sohet.Sur le marché professionnel, HP jouera à fond la carte de l''adaptive infrastructure'. "Nous assistons à un glissement dans le sens d'une centralisation plus poussée vers le centre de données", déclare Benoit Van Hove, responsable marketing du Technology Systems Group. Un exemple de stratégie a été effectué l'an dernier chez Dexia Banque: 1.100 serveurs répartis dans les agences de Dexia avaient été en l'occurrence remplacés par 300 serveurs de type 'lame' centralisés. HP va aussi appliquer ce principe à sa propre organisation. L'an dernier, HP disposait encore de 85 centres de données dans 29 pays. D'ici deux ans, ce nombre devrait être ramené à 6 centres globaux dans 3 emplacements seulement. L'entreprise espère ainsi économiser 1 milliard de dollars sur sa facture IT.Open ViewDans le domaine du logiciel, Geert Rottier, country manager pour HP Software Belgium, nous a indiqué en marge de [Software Universe] en cours cette semaine à Vienne, que le produit phare OpenView avait connu une croissance d'environ 63% entre 2005 et 2006. D'après lui, seuls HP et Cisco sont les acteurs qui gagnent des parts de marché sur le terrain de la gestion des systèmes (system management). HP Software Belgique s'attend à une croissance semblable des produits ex-OpenView (le nom va progressivement disparaître) en 2007, qui, combinée au rachat de Mercury, devrait signifier un doublement des revenus "logiciels" de HP Belgique l'année prochaine.

Nos partenaires