Pour CBP, Google enfreint la loi sur la vie privée

29/11/13 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Datanews

Les nouvelles conditions d'utilisation de Google enfreignent la loi néerlandaise sur la vie privée. Cela pourrait porter à conséquence en Belgique aussi.

Pour CBP, Google enfreint la loi sur la vie privée

Les nouvelles conditions d'utilisation de Google enfreignent la loi néerlandaise sur la vie privée. Cela pourrait porter à conséquence en Belgique aussi.

Het College Bescherming Persoonsgegevens, le pendant néerlandais de notre Commission vie privée, estime que les utilisateurs n'ont pas été bien informés sur les conditions introduites par Google en janvier 2012.

Suite à ces nouvelles conditions d'utilisation, toutes les données collectées par Google via des services tels YouTube, Maps, Docs, Gmail, Search, etc. sont regroupées, alors qu'elles restaient auparavant séparées par service.

Mais ce changement n'a pas bien été communiqué aux utilisateurs. De plus, la possibilité n'existait pas d'utiliser les services de Google, sans marquer son accord. "Notre principale objection porte sur le fait que Google n'indique pas clairement quelles sont les données exactes qui sont collectées et dans quel but", déclare Lysette Rutgers, la porte-parole de CBP, à Tweakers. L'organisation souhaite que les utilisateurs aient leur mot à dire à propos de leurs données.

Pour toute l'Europe Actuellement, une étude est en cours sous la direction de la France par six pays européens, dont les Pays-Bas, à propos de la nouvelle politique de confidentialité de Google. "Le but est que sur cette base, des mesures soient formulées au niveau des états membres", explique Eva Wiertz, porte-parole de la Commission vie privée belge.

Les conclusions des Néerlandais et des autres états membres s'étendront probablement à la Belgique. L'on s'attend à présent à ce que Google prenne part à une audition du CBP. Des sanctions pourraient alors suivre, mais l'on ne sait pas encore dans quel sens.

En savoir plus sur:

Nos partenaires