"Pour 2015, Belgacom ne sera plus une entreprise publique"

02/12/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le ministre ICT Van Quickenborne se targue du fait que Belgacom ne sera plus une entreprise publique d'ici 2015, date à laquelle son plan numérique devra être exécuté.

Le ministre ICT Van Quickenborne se targue du fait que Belgacom ne sera plus une entreprise publique d'ici 2015, date à laquelle son plan numérique devra être exécuté.

Voilà ce qu'a déclaré le ministre lors d'un débat organisé par Easynet et portant sur les buts de son plan numérique. Ce plan esquisse quelques objectifs destinés à faire de notre pays le coeur numérique de l'Europe. Précédemment, Van Quickenborne avait du reste aussi déjà déclaré lors d'une rencontre de CIO mise sur pied par SAI que "Belgacom ne peut plus être acteur et arbitre."

Au cours du débat, le ministre a affirmé que l'Etat devra en fin de compte décider s'il veut prendre fait et cause pour les intérêts des consommateurs ou s'il accorde toujours la préférence au dividende de Belgacom. "Je sais qu'un consensus politique est nécessaire pour un retrait de l'Etat et que je suis actuellement le seul à le dire au parlement, mais les autres finiront bien par m'emboîter le pas, ne serait-ce que pour des raisons budgétaires", a ajouté Van Quickenborne.

Du reste, le ministre Van Quickenborne a été mis sur la sellette ces jours-ci par l'opposition à propos de sa note stratégique en matière e-gouvernementale et télécoms. Lundi, il avait encore été convenu que la partie relative au plan numérique, à l'e-gouvernement, à l'eID et à Start2Surf@Home serait traitée au sein de la commission de l'Intérieur. C'est lundi de la semaine dernière que le nouveau Conseil de l'IBPT a officiellement démarré. "Entre-temps, je lui ai déjà annoncé que la fibre requiert une attention absolue", a encore expliqué le ministre ICT.

Le contrôleur boursier CBFA "examine" à présent, selon De Tijd, les déclarations du ministre de l'entreprise Vincent Van Quickenborne relatives à la privatisation de Belgacom, ainsi que leur influence sur le cours de l'action du groupe télécom.

Nos partenaires