Police Fédérale: 3G en plus de Tetra

20/05/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La Police Fédérale planifie une opération de modernisation IT à grande échelle. "Nous accusons pas mal de retard, déclare Pascal D'eer, CIO. Il y a des initiatives au niveau tant local que fédéral, mais aujourd'hui, nous souhaitons y développer une stratégie globale."

La Police Fédérale planifie une opération de modernisation IT à grande échelle. "Nous accusons pas mal de retard, déclare Pascal D'eer, CIO. Il y a des initiatives au niveau tant local que fédéral, mais aujourd'hui, nous souhaitons y développer une stratégie globale."

L'agenda paraît ambitieux. C'est ainsi que la Police Fédérale - 9 ans après l'unification des services de police - entend enfin s'occuper aussi d'une infrastructure ICT cohérente. Actuellement, les polices locale et fédérale ont chacune leurs propres bases de données, serveurs, applications et plates-formes séparés. "D'ici 2011, cela devrait être terminé, ajoute le CIO. Toutes les applications des deux systèmes seront hébergées sur une nouvelle plate-forme Redhat."

Pascal D'eer met déjà en avant trois priorités qu'il entend mener à bien d'ici 3 ans: "Nos policiers doivent avoir accès aux données mobiles via 3G. Le réseau existant Tetra d'Astrid ne suffit pas en termes de capacité de données, et nous distinguons une nette plus-value dans les données mobiles. Par exemple pour vérifier l'identité d'un bagarreur à partir du bureau central et pour transférer ces données à la patrouille sur place." D'eer s'est déjà enquis chez Belgacom des possibilités de sécurité. Il envisage aussi des PC tablettes avec connecteur 3G pour pouvoir réaliser rapidement les interrogatoires par exemple, les faire signer numériquement et les faire suivre directement.

Une deuxième priorité consiste à mieux appréhender l'information disponible aujourd'hui dans un éventail d'applications différentes. "Nous nous en occupons conjointement avec la KU Leuven. Du point de vue technologique, on en arrivera alors par exemple à l'entreposage de données." Troisième point important: rationaliser la technologie. C'est ainsi qu'en février encore, deux nouveaux mainframes de Fujitsu Technologies et d'EMC ont été fournis. "Ils se trouvent à présent en phase de test, mais ils seront opérationnels après l'été", ajoute encore le CIO qui veut aussi se concentrer sur une plus grande ouverture au sein de la Police Fédérale.

Nos partenaires