Plus de la moitié des femmes font des rencontres virtuelles

28/10/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Pas moins de 54 pour cent des femmes flirtent virtuellement avec d'autres hommes que leur conjoint. Dix pour cent d'entre elles ont déjà 'trompé' leur partenaire via l'internet.

Pas moins de 54 pour cent des femmes flirtent virtuellement avec d'autres hommes que leur conjoint. Dix pour cent d'entre elles ont déjà 'trompé' leur partenaire via l'internet.

Ces données proviennent d'une enquête sur l'adultère virtuelle parue dans l'hebdomadaire Flair. Cette enquête a été réalisée auprès de 1.093 femmes.

La grande majorité des femmes interrogées (64 pour cent) estime que l'adultère virtuel est sûrement aussi grave que l'adultère physique. Pourtant, 54 pour cent d'entre elles succombent à la tentation du web anonyme. Cet adultère s'explique par diverses raisons: 40 pour cent affirment que cela leur donne confiance et 29 pour cent le font parce que cela les excite.

Selon 90 pour cent des femmes, il est plus aisé et plus sûr de tromper virtuellement leur partenaire. Les femmes insistent en outre sur le fait que l'internet est une vaste plate-forme de rencontres. Lors de ces rencontres, elles se présentent aussi souvent différemment (une femme sur deux). Dans le monde virtuel, une femme sur deux est plus franche et 11,5 pour cent plus dévergondée.

Parmi les femmes interrogées, 50 pour cent ne révèlent pas leurs escapades virtuelles à leur partenaire. Le fait est que 39 pour cent d'entre elles réagissent positivement aux avances d'un homme virtuel, et 10 pour cent effectuent elles-mêmes le premier pas vers ce genre de rencontre.

Pourtant, ce sont les femmes qui contrôlent le plus régulièrement le comportement de leur partenaire masculin. Une femme sur deux admet qu'elle vérifie en secret le GSM de son partenaire. Les femmes font de même avec les courriels et l'historique des derniers sites web visités par leur conjoint.

Source: Belga

Nos partenaires