Plus d'étudiants IT, mais moins de masters IT

17/10/13 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Datanews

Les universités et écoles supérieures néerlandophones ont accueilli un pour cent d'étudiants IT en plus pour cette année académique. Toutes formations technologiques confondues, la hausse est supérieure.

Plus d'étudiants IT, mais moins de masters IT

Les universités et écoles supérieures néerlandophones ont accueilli un pour cent d'étudiants IT en plus pour cette année académique. Toutes formations technologiques confondues, la hausse est supérieure.

En tout, 2.824 étudiants ont entamé cette année un master en sciences informatiques ou un baccalauréat ICT, contre 2.769 l'année dernière. Ce sont là des chiffres qui émanent de la fédération technologique Agoria.

Le nombre de candidats pour un master en sciences informatiques a cependant régressé de 341 à 284, ce qui représente une diminution de 16,7 pour cent. La hausse est donc due au baccalauréat professionnel ICT qui a enregistré une croissance du nombre d'inscriptions de 2.455 à 2.540 (+3,4 pour cent). Agoria estime que la raison principale est le fait que les étudiants préfèrent une formation en quatre ans plutôt qu'en cinq.

Ingénier civil face à ingénieur industriel

Si l'on considère maintenant l'ensemble des orientations technologiques, le nombre d'inscriptions total est de 7.248 pour les formations ICT, baccalauréat technologique professionnel, master en sciences industrielles et ingénieurs. Il s'agit là d'une progression de 2,2 pour cent, même si la fédération technologique estime encore et toujours que c'est trop peu. "A terme, nous devrions en fait avoir au moins 9.000 étudiants technologiques par an pour répondre aux besoins du marché du travail", déclare Wilson De Pril, directeur général d'Agoria Vlaanderen.

Le glissement vers une formation plus courte est également perceptible chez les ingénieurs. La formation 'ingénieur civil' connaissait jusqu'à présent une hausse constante, mais cette année, les inscriptions ont reculé. "L'introduction du test d'orientation ou d'étalonnage peut être une explication", affirme De Pril. Il espère toutefois que ce test accroîtra le pourcentage de réussite. Les formations 'ingénieur industriel' enregistrent par contre une hausse de 17 pour cent.

Plus de filles

Le nombre de jeunes filles dans les orientations technologiques croît également (9,7 pour cent). Ici aussi, le nombre d'ingénieurs civils régresse par rapport à celui d'ingénieurs industriels.

Pour le master en sciences industrielles, le nombre d'inscriptions de filles croît de 7 à 10,6 pour cent. Les masters en informatique et en sciences informatiques restent plus ou moins stables avec dix pour cent de jeunes filles. Pour l'ensemble des baccalauréats professionnels en orientations technologiques, le nombre d'inscriptions féminines grimpe d'1,7 à 4 pour cent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires