Plus d'1,4 milliard de données volées en 2016

30/03/17 à 09:00 - Mise à jour à 09:50

En 2016, on a volé chaque jour quatre millions de données personnelles sur des sites web ou dans des entreprises. Annuellement, cela fait donc 1,4 milliard de données dérobées, ce qui représente une hausse de 86 pour cent par rapport à 2015. Voilà ce qui ressort d'un rapport de Gemalto, l'une des entreprises de pointe dans la sécurité numérique.

Plus d'1,4 milliard de données volées en 2016

. © iStockphoto

Le rapport se base sur une analyse des 1.792 fuites de données enregistrées en 2016. Le Breach Level Index (BLI) de Gemalto tient à jour au niveau mondial toutes les fuites de données et détermine leur gravité sur base d'un certain nombre de critères. Selon le Breach Level Index, il y a eu depuis 2013 plus de sept milliards de données qui ont été exposées involontairement.

L'année dernière, il s'agissait de vols d'identité dans 59 pour cent des cas. Ces données sont souvent moins bien protégées que les données financières et peuvent être facilement vendues sur des forums clandestins pour engranger des bénéfices rapides. Comme beaucoup de gens utilisent le même mot de passe pour différents comptes, il est possible via ces données d'accéder aisément aussi à d'autres services.

Les pirates et cybercriminels représentent encore et toujours la principale source de fuites de données. Ilssont à la base de quasiment 68 pour cent des intrusions de par le monde. Dans neuf pour cent des cas, il s'agissait d'insiders, à savoir des membres du personnel qui dérobent délibérément des données par vengeance ou par appât du gain rapide par exemple. Seul un pour cent des attaques semblaient sponsorisées par un pays et ce, malgré toute l'attention médiatique accordée par exemple au piratage du Comité National Démocrate américain, dont la Russie est suspectée d'être responsable.

En outre le cryptage est utilisé dans 4,2 pour cent seulement des fuites de données, ce qui démontre une fois encore l'importance d'une sécurisation correcte des informations sensibles. Malheureusement, le nombre de fuites de données continuera probablement encore de croître à l'avenir. Cette progression sera à mettre au compte de l'internet des choses, où toujours plus d'appareils allant des voitures jusqu'aux appareils ménagers seront connectés à internet et ce, souvent sans se soucier trop de la sécurité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires