Pleins feux sur la confidentialité à Bruxelles

22/01/14 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Datanews

La Data Protection Reform européenne et les réactions au phénomène d'espionnage Prism, tel qu'il fut dévoilé par Snowden, constituent deux thèmes brûlants de la septième édition de la conférence internationale sur la confidentialité CPDP de Bruxelles.

Pleins feux sur la confidentialité à Bruxelles

La Data Protection Reform européenne et les réactions au phénomène d'espionnage Prism, tel qu'il fut dévoilé par Snowden, constituent deux thèmes brûlants de la septième édition de la conférence internationale sur la confidentialité CPDP de Bruxelles.

Cette septième conférence 'Computers, Privacy & Data Protection' (CPDP) réunit de mercredi à vendredi dans les Halles de Schaerbeek tout un éventail de juristes, politiciens, entreprises, groupements d'intérêts et académiciens pour des débats consacrés à des thèmes comme la confidentialité et la protection des données. Avec les organisations participantes et des invités provenant de pays tels l'Allemagne, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, les Pays-Bas, l'Italie et la Corée du Sud, outre la Belgique, et en accordant de l'attention notamment aux aspects de respect de la vie privée dans des états comme l'Inde, la CPDP 2014 fait particulièrement honneur au rayonnement international déjà acquis.

L'Europe au centreDeux thèmes brûlants sont sans aucun doute la législation européenne Data Protection Reform qui entre à présent quasiment dans sa dernière ligne droite, avec un débat prévu ce mercredi matin. Il aborde des éléments tels 'le droit à l'oubli' et la façon d'y arriver, ainsi que des aspects de la rétention des données et l'impact de la législation sur les activités de recherche (comme dans le monde médical, les sciences sociales et l'histoire). L'on peut assurément attendre davantage encore du débat qui aura lieu vendredi après-midi, lorsque sera abordée la réponse de l'Europe à l'espionnage Prism. Ce débat réunira notamment Alex Joel (US Office, director of National Intelligence) et Paul Nemitz (DG Justice), sous la présidence du Prof. Paul De Hert (VUB, U Tilburg), co-initiateur de la CPDP.

La CPDP aborde comme chaque année une large gamme de sujets liés à la confidentialité, comme des éléments représentant des points de discussion en Belgique tels le respect de la vie privée sur le lieu de travail et la reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation. Cette année, elle accorde aussi une attention toute particulière à la confidentialité orientée consommateur,... y compris le thème suivant: 'monetizing privacy and data protection: can privacy be profitable?'

Deux points d'attention spéciaux sont l'Inde et la vie privée, ainsi qu'une étude (de la VUB) sur les Roms. En marge de la CPDP, pas mal d'événements sont également organisés, telles une Pecha Kucha, des présentations par de jeunes chercheurs prometteurs, ainsi que des soirées-débats. Des récompenses y seront aussi remises, en l'occurrence le Multidisciplinary Privacy Award, l'EPIC International Champion of Freedom Award et le (premier) Junior Scholar Award.

En savoir plus sur:

Nos partenaires