Pistez vos messages PDF avec Docflare

23/07/14 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

Source: Datanews

La startup anversoise Salesflare lance avec 'Docflare' une application logicielle qui tient gratuitement à jour tout ce qui concerne les fichiers PDF expédiés. Plus tard cette année, la petite entreprise sortira un 'CRM plus étoffé pour les professionnels de la vente'.

Pistez vos messages PDF avec Docflare

La startup anversoise Salesflare lance avec 'Docflare' une application logicielle qui tient gratuitement à jour tout ce qui concerne les fichiers PDF expédiés. Plus tard cette année, la petite entreprise sortira un 'CRM plus étoffé pour les professionnels de la vente'.

Docflare est ce qu'on appelle un 'document tracking tool' permettant aux utilisateurs de suivre les messages PDF expédiés à la ronde. L'application indique qui lit les documents, quand et la durée de visionnement des pages.

"Certaines pages d'un document réclament plus de 80 pour cent de l'attention", explique le co-initiateur Jeroen Corthout. "Pour les professionnels de la vente, il s'agit d'informations précieuses. Ils peuvent utiliser notre outil pour savoir ce qui intéresse précisément le client."

Comment l'application fonctionne-t-elle? Les personnes intéressées déposent leur fichier (provisoirement des fichiers PDF uniquement, mais ultérieurement aussi d'autres formats) sur le site web de Docflare, créent des liens personnels par personne à contacter et partagent ensuite le document. A partir de là, l'utilisateur peut pister ('track') qui lit quelles pages, la fréquence, quelles sont les pages les plus populaires et la durée de visionnement d'un élément.

Les petits documents envoyés ne peuvent être téléchargés via Docflare. "Organiser le suivi des documents téléchargés est actuellement encore un tantinet trop compliqué", explique Corthout en riant. "Mais nous allons bientôt permettre à nos clients de télécharger les documents, mais sans plus de possibilité de suivi dans ce cas."

CRM mobile

Docflare est provisoirement gratuit, même si l'entreprise réfléchit à des fonctions sophistiquées et à du tralala supplémentaire pour des versions 'premium' et 'enterprise' payantes. L'application doit également servir de rampe d'accès à l'application CRM multi-canal payante que Salesflare va bientôt lancer sur le marché.

Cette application identifiera les 'leads' issus des canaux du marketing d'une entreprise, ainsi que la lettre de nouvelles e-mail, le site web ou la page sur les médias sociaux. "Lorsque quelqu'un aura cliqué sur une campagne mail ou sur un message sur Facebook, il sera aussitôt identifié et suivi. Les vendeurs pourront ainsi mener des entretiens 'plus sensés' avec les clients potentiels et sauront mieux ce qui intéresse ces derniers."

Salesflare ne va-t-elle pas ainsi au devant de problèmes liés au respect de la vie privée? "Mais nous ne faisons en réalité rien d'autre que ce que font depuis très longtemps déjà des sites tels Facebook et Google", explique le CTO Lieven Janssen. "Ces entreprises vous suivent aussi partout sur le net. Nous allons certes devoir afficher des dégagements de responsabilité ('disclaimers'), c'est vrai, mais actuellement, nous respectons la réglementation en vigueur."

"Dans un monde bourré de systèmes CRM complexes, nous voulons avec Salesflare offrir une plus-value aux vendeurs mêmes", ajoute Corthout. "Nous avons en effet observé que les professionnels de la vente n'utilisent pas souvent leur système CRM pendant les processus de vente. Ils considèrent cela plutôt comme une tâche supplémentaire à effectuer. Avec notre appli CRM mobile, nous voulons changer la donne et les aider vraiment à vendre."

L'application de Salesflare sera lancée plus tard cette année et est actuellement en test bêta. Avec ce produit, la startup cible surtout les PME quelque peu plus grandes, susceptibles d'acquérir au moins quelques licences. Salesflare a été créée en avril et opère au départ de l'accélérateur KBC Startit à Anvers.

Janssen et Corthout ont créé Salesflare, parce qu'ils étaient frustrés par les outils de vente qu'ils utilisaient pour leur startup de BI existante xplore +.

En savoir plus sur:

Nos partenaires