Philips veut se débarrasser de NXP

27/07/10 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Datanews

Philips entend se défaire définitivement de sa participation restante dans sa filiale qui fabrique des puces, NXP. Lorsque cette entreprise entrera bientôt partiellement à la Bourse, le groupe technologique néerlandais souhaite vendre ses actions dans NXP ou les transférer vers son fonds de retraite.

Philips veut se débarrasser de NXP

Philips entend se défaire définitivement de sa participation restante dans sa filiale qui fabrique des puces, NXP. Lorsque cette entreprise entrera bientôt partiellement à la Bourse, le groupe technologique néerlandais souhaite vendre ses actions dans NXP ou les transférer vers son fonds de retraite.

Voilà ce qui ressort d'un communiqué que NXP a adressé à la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine et que le journal néerlandais Het Financieele Dagblad a pu consulter.

Philips détient actuellement 20 pour cent de NXP. Le groupe ne souhaite pas donner d'explication quant à une éventuelle vente, ni pourquoi il envisage d'héberger NXP dans son propre fonds de retraite.

Vendredi dernier, NXP annonçait encore qu'une cotation de quelque 15 pour cent de l'entreprise au Nasdaq devrait lui rapporter 620 millions de dollars, ce qui lui permettrait d'apurer ses dettes. Sur cette base, la participation de Philips s'élève pour l'instant à quelque 650 millions d'euros. Au moment de la vente des autres 80 pour cent de sa branche des puces en 2006 à un groupe de capital-risqueurs, la valeur était encore de deux milliards d'euros.

Précédemment déjà, Philips avait annoncé que NXP ne faisait plus partie des activités de base du groupe. Il est à présent manifeste que l'entreprise cherche concrètement à vendre sa participation, une opération qui sera possible à l'échéance de la période de lock-up suivant l'entrée en Bourse. En général, cette période dure 180 jours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires