Phenix, un gaspillage de 28 millions d'euros

12/01/09 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

Feu le projet d'informatisation de la Justice, Phenix, semble avoir coûté 28 millions d'euros à l'Etat, selon la Cour des Comptes.

Feu le projet d'informatisation de la Justice, Phenix, semble avoir coûté 28 millions d'euros à l'Etat, selon la Cour des Comptes.

Dans son 165ème Livre (appelé vulgairement le 'Livre des Gaffes'), la Cour des Comptes a dressé notamment le bilan du projet Phenix qui s'est soldé par un échec en 2007, indique le journal De Tijd. Selon la Cour des Comptes, ce bilan se traduit par une perte de 28 millions d'euros. Unisys et le gouvernement se battent encore et toujours en justice quant à savoir qui sera responsable des dommages causés.

"L'Etat a dépensé plus de 9,3 millions d'euros dans le cadre de la commande de services sans le moindre résultat utile. (...) En plus de cette perte financière, il faut tenir compte des ressources humaines requises par le projet (12 millions d'euros) et le retard de cinq ans minimum dans la modernisation de l'informatique du pouvoir judiciaire, y compris l'introduction d'un rôle national et d'une procédure judiciaire électronique. Au niveau du matériel acheté dans le cadre du projet (10,9 millions d'euros, à l'exception des dépenses de maintenance), il sera en principe réutilisé ou est réutilisable."

Unisys essuie des critiques, "du fait de l'absence de résultats concluants et de la confiance dans la possibilité de mener le projet à bonne fin". Mais les pouvoirs publics en prennent aussi pour leur grade, notamment pour un manque de contrôle et pour des erreurs commises dans l'élaboration du projet et dans son adjudication.

L'an dernier, Phenix a été suivi par Cheops, une approche plus progressive des besoins informatiques de la Justice. "Cette nouvelle approche, sur base de commandes séparées, devrait consolider les résultats concrets et éviter la répétition des problèmes issus d'un contrat global", ajoute encore la Cour des Comptes.

Nos partenaires