Peu d'enthousiasme pour la quatrième licence UMTS

29/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 28/06/07 à 23:59

Source: Datanews

"Aucun acteur n'affiche un intérêt direct pour la quatrième licence dans la bande 2.1 GHz aux conditions de régulation actuelles", peut-on lire dans une étude de marché réalisée par le régulateur télécom, l'IBPT. Mobistar, Base et Proximus n'ont donc provisoirement pas de concurrence à craindre sur le réseau rapide.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd. L'UMTS (appelé aussi 3G) est la technologie de la téléphonie mobile, mais surtout du trafic de données mobile. Les trois grands acteurs de la téléphonie mobile sur le marché belge - Base, Proximus, Mobistar - possèdent déjà une licence pour un réseau UMTS, ce qui représente pour chacun 150 millions d'euros. L'IBPT a encore une quatrième place libre, mais celle-ci ne semble provisoirement pas susciter d'intérêt."Certains affirment que ce manque d'intérêt est partiellement dû aux très strictes conditions en termes de droit d'entrée et de couverture qui sont imposées aux opérateurs", conclut l'étude de marché de l'institut. "Le changement des conditions de régulation suscite de la résistance chez d'aucuns (comprenez: les détenteurs actuels d'une licence, NDLR) qui estiment que ce serait discriminatoire, même si ces conditions étaient adaptées à la situation actuelle du marché." Réduire le montant de la licence pourrait amener les actuels détenteurs d'une licence à exiger un remboursement.

Nos partenaires