Payer au doigt... mais pas à l'oeil

07/09/07 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Au terme de deux années de test, la chaîne allemande de supermarchés Edeka a décidé d'équiper 70 de ses magasins d'un système de paiement par empreinte digitale.

Au terme de deux années de test, la chaîne allemande de supermarchés Edeka a décidé d'équiper 70 de ses magasins d'un système de paiement par empreinte digitale.

Pour recourir à ce système, il suffit de laisser au préalable ses empreintes digitales ainsi que l'empreinte... de sa carte de crédit. A terme, 200 autres magasins du groupe seront dotés de ce système. Le fournisseur de la solution, IT-Werke, qui l'a déjà installée dans 150 magasins outre-Rhin, précise que "nous pensions que seuls les jeunes clients au fait de ces technologies s'y intéresseraient. Or près de 2/3 des utilisateurs ont 40 ans et plus." Si l'investissement est de 2.000 EUR par caisse, les commerçants disent pouvoir s'y retrouver. Quant à l'aspect sécurité, il est balayé d'un revers de manche: tenter de payer avec un pouce en silicone serait "plus dificile que de forcer en plein jour un distributeur de billets avec un camion." Les assocations de défense des consommateurs mettent elles... le doigt sur les dangers du système.

Nos partenaires