Pattie Maes (MIT): "Je hais les ordinateurs"

29/06/12 à 13:07 - Mise à jour à 13:07

Source: Datanews

"Je hais les ordinateurs. En l'espace de 30 ans, ils ont à peine changé. Voilà pourquoi je me focalise tellement sur l'innovation." Voilà ce qu'a déclaré Pattie Maes, professeur belge au MIT, lors de la conférence 'Women in ICT Sharing Experiences' (WISE) organisée à Diegem.

Pattie Maes (MIT): "Je hais les ordinateurs"

"Je hais les ordinateurs. En l'espace de 30 ans, ils ont à peine changé. Voilà pourquoi je me focalise tellement sur l'innovation." Voilà ce qu'a déclaré Pattie Maes, professeur belge au MIT, lors de la conférence 'Women in ICT Sharing Experiences' (WISE) organisée à Diegem.

Cela peut surprendre de la part de quelqu'un qui est docteur en sciences informatiques, mais Pattie Maes a expliqué aux femmes présentes qu'elle haïssait les ordinateurs: "Depuis le lancement du Xerox Star en 1981, les ordinateurs n'ont pas vraiment changé."

"Il y a bien eu une solution tactile avec l'iPad, mais en réalité, le concept est encore et toujours le même. Le design a à peine changé."

Avec son équipe du MET, Pattie Maes tente de promouvoir et de développer l'innovation en divulguant l'information de manière conviviale.

C'est ainsi que les malvoyants peuvent par exemple lire les prix de vêtements par le truchement d'une mini-caméra installée sur le doigt. Ces données sont aussitôt converties en paroles. Cette caméra peut également être utilisée pour traduire directement des indications textuelles. Il y a aussi cette fourchette équipée d'une puce qui vous informe si vous mangez trop vite ou simplement trop.

"L'objectif final est de simplifier la vie, de changer le monde", explique Pattie Maes.

Et de plaider pour une plus grande diversité et donc aussi pour plus de femmes dans le domaine technologique: "Les hommes ne rendent les choses que plus difficiles.

Donnez à plusieurs ingénieurs la mission d'innover, et ils ne sont bons qu'à concevoir des gadgets qui seront utilisés par d'autres ingénieurs."

Selon elle, il existe donc pas mal d'opportunités pour les femmes: "Les ordinateurs, c'est finalement l'affaire des gens." Pattie Maes, qui est active depuis 22 ans déjà au labo américain MIT, a également insisté sur un bon équilibre entre le travail, la famille et les loisirs:

"La seule façon de combiner le tout, c'est de faire un enfant tous les cinq ans." Pour sa part, elle a trois enfants. Entre-temps, elle a aussi déjà vendu trois startups respectivement à Microsoft, SAP et Dun & Bradstreet. Son tout dernier projet porte sur 'Sixth Sense', une manière particulièrement innovante de saisir et de traiter l'information.

En savoir plus sur:

Nos partenaires