Pas si facile de gagner la confiance du citoyen via l'e-gouvernement

26/11/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

A présent que toujours plus de services publics sont accessibles via l'internet, le gouvernement doit revoir sérieusement sa copie en vue de gagner la confiance des citoyens, révèle une étude réalisée à la demande de la Commission. La technologie fait en effet encore souvent l'objet de méfiance.

A présent que toujours plus de services publics sont accessibles via l'internet, le gouvernement doit revoir sérieusement sa copie en vue de gagner la confiance des citoyens, révèle une étude réalisée à la demande de la Commission. La technologie fait en effet encore souvent l'objet de méfiance.

Assez ironiquement, la sortie du rapport du service européen d'enquêtes 'cc:eGov' a quasiment coïncidé avec l'information faisant état de la perte des données personnelles de plus de 25 millions de Britanniques. L'e-gouvernement semble éprouver des difficultés à mettre les citoyens à l'aise, peut-on lire dans le rapport. La technologie semble plutôt réduire la confiance du citoyen dans les services publics.

Pour regagner la confiance, mentionne Frank Harris de cc:eGov, il faut plus qu'une série de mesures de sécurité et ce, parce que nombre de citoyens ne peuvent évaluer suffisamment l'importance du cryptage des données sensibles. Il est préférable de combiner ces mesures à des adaptations visibles évidentes, comme des timbres de confidentialité ou d'autres messages de sécurité.

Le citoyen doit être informé clairement de ce qu'on fera (et de ce qu'on ne fera pas) avec les renseignements qu'il donne aux autorités. Et Harris de citer le BurgerServiceCode introduit aux Pays-Bas comme exemple édifiant. Ce code compte 10 points importants que les services publics respecteront en matière e-gov.

Nos partenaires