Pas de saisie d'ordinateurs chez Scarlet

13/08/08 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Datanews

Chez Scarlet, les ordinateurs resteront en place, les factures ne seront pas bloquées et il ne sera pas non plus question d'une réclamation de 5 millions d'euros à son encontre, comme Itelco l'avait précédemment affirmé.

Chez Scarlet, les ordinateurs resteront en place, les factures ne seront pas bloquées et il ne sera pas non plus question d'une réclamation de 5 millions d'euros à son encontre, comme Itelco l'avait précédemment affirmé.

Depuis mai 2007, l'entreprise de recrutement Itelco fournissait à l'opérateur télécom Scarlet des services pour sa division 'enterprise'. Elle a pris à son compte une partie des ventes, mais cette activité s'est interrompue neuf mois plus tard. Les deux parties sont à présent impliquées dans un procès.

Contrairement à ce qu'Itelco déclara à Data News et confirma dans d'autres médias, aucune réclamation d'un montant de 5 millions d'euros n'a été déposée et aucune saisie personnelle n'a été imposée ni à Scarlet ni aux administrateurs ni encore aux actionnaires. Selon Itelco, les ordinateurs devaient être enlevés aujourd'hui même, ce qui n'a pas été le cas. Scarlet a toujours maintenu que les informations d'Itelco étaient inventées de toutes pièces. C'est aujourd'hui démontré. Scarlet va à présent assigner Itelco 'pour le préjudice qui lui a été causé intentionnellement et sur base de mensonges'.

Nos partenaires