Pas de projet d'interdiction des détecteurs de radar Coyote

07/09/11 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Datanews

Le secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe (CD&V) n'envisage pas d'interdire les détecteurs de radar du genre 'Coyote'.

Pas de projet d'interdiction des détecteurs de radar Coyote

Le secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe (CD&V) n'envisage pas d'interdire les détecteurs de radar du genre 'Coyote'.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Standaard. Avec le système Coyote, les utilisateurs peuvent s'informer les uns les autres des contrôles de vitesse sur la route en appuyant simplement sur un bouton, dès qu'ils en passent un. Aujourd'hui, plus de 150.000 Belges utilisent déjà ces appareils. Le sénateur Stefaan Van Hecke du parti Groen! avait interpellé Schouppe, afin qu'il interdise les détecteurs de radar Coyote, du fait que ceux-ci "sont principalement utilisé par des chauffards, qui peuvent grâce à ces informations éviter aisément d'être flashés, plutôt que d'adapter leur style de conduite".

Schouppe déclare qu'il n'est pas un adepte de ces appareils, mais n'envisage cependant pas de les interdire. Il évoque "une influence préventive sur la vitesse des conducteurs". Selon lui, les appareils rappellent en effet aux chauffeurs de respecter la vitesse maximale autorisée. A l'Institut belge de la sécurité routière, l'on considère également l'appareil comme ayant surtout un effet favorable sur l'usager moyen de la route. Il n'y a qu'un problème: "si le système est réellement utilisé par des personnes qui envisagent de dépasser allégrement les limites entre deux contrôles", ajoute encore le journal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires