Pas de place pour l'iPhone et l'iPad sur les réseaux professionnels belges

30/11/10 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

En général, les responsables ICT belges s'opposent à la connexion d'appareils externes, tels l'iPhone ou l'iPad, de leurs employés aux réseaux de l'entreprise. Seule une minorité l'autoriserait.

Pas de place pour l'iPhone et l'iPad sur les réseaux professionnels belges

© Belga

En général, les responsables ICT belges s'opposent à la connexion d'appareils externes, tels l'iPhone ou l'iPad, de leurs employés aux réseaux de l'entreprise. Seule une minorité l'autoriserait.

Quasiment 75 pour cent des managers ICT belges 's'opposent entièrement' ou 'ne sont guère d'accord' à ce que leurs collaborateurs connectent leur téléphone intelligent (smartphone) ou PC tablette (tel l'iPad) personnel à l'infrastructure IT de l'entreprise. Plus de la moitié ne veut en fait même pas en entendre parler. Les pierres d'achoppement ont pour nom contrôle, sécurité et support. Voilà ce qui ressort de la dernière enquête en ligne réalisée par Data News et Siemens IT Solutions & Services.

Quelque mille managers IT ont participé à cette enquête. Seul un sur six estime que les employés peuvent connecter leur appareil personnel au réseau de l'entreprise. Le nouveau CIO de l'année, Daniel Lebeau, vice president management & information systems chez GSK Biologicals, se montre lui aussi conciliant aujourd'hui. "Nous allons quand même le permettre", a-t-il déclaré lors du tout récent événement organisé à l'occasion de la remise de l'award 'ICT manager of the Year' de Data News. Selon lui, il est bien malaisé d'aller à l'encontre de cette tendance.

D'une nouvelle étude effectuée par IDC à la demande d'Unisys, il apparaît que les travailleurs connectent en fait deux fois plus de smartphones et de laptops personnels aux réseaux d'entreprise que ce que les employeurs imaginent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires