'Pas de parachute doré pour Didier Bellens: licenciement pour raison impérieuse'

15/11/13 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Datanews

Tout semble indiquer que le gouvernement va licencier le CEO de Belgacom, Didier Bellens, pour raison impérieuss. Cela signifie qu'il n'aura dans ce cas pas droit à un parachute doré. Il semble alors que Bellens contestera son licenciement en Justice.

'Pas de parachute doré pour Didier Bellens: licenciement pour raison impérieuse'

© belga

Officiellement, ce n'est que cet après-midi que le gouvernement décidera du sort du directeur de Belgacom, Didier Bellens, mais le sort semble en être jeté. Divers médias indiquent sur base de sources gouvernementales que la décision est déjà prise: Bellens doit s'en aller.

Reste alors à savoir s'il recevra ou non un parachute doré... Officiellement, il a droit à une prime de départ de plus de deux millions d'euros.

Rupture de confiance
'Il sera licencié sans prime de départ ou avec un arrangement à l'amiable moindre', a déclaré un ministre à l'agence de presse Belga. Cela signifie que le gouvernement va licencier Bellens pour raison impérieuse.

Cela fait des semaines déjà que Bellens est dans la ligne de mire du gouvernement et du parlement. Lors d'une réunion récente du club d'affaires bruxellois B19 Country Club, il s'en est ainsi pris au premier ministre Elio Di Rupo (PS), qui l'a pourtant soutenu pendant longtemps, en le qualifiant de 'petit enfant qui vient chercher son cadeau de Saint-Nicolas en fin d'année chez Belgacom'.

Dans une interview accordée au journal Le Soir, Bellens a déclaré hier encore qu'il ne voulait pas quitter Belgacom. 'J'ai lutté pour défendre les intérêts de l'entreprise. Celle-ci est devenue une sorte de fierté pour moi', a-t-il affirmé.

Si le gouvernement met Didier Bellens à la porte sans prime de départ, il y a de fortes chances pour que ce dernier le conteste en Justice. (KVDA)

Nos partenaires