Pas de frein sur l'IT aux Finances

14/11/08 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

En dépit des critiques récentes dans la presse (nous y reviendrons), le SPF Finances poursuit ses grands projets d'informatisation dans le cadre de Coperfin.

En dépit des critiques récentes dans la presse (nous y reviendrons), le SPF Finances poursuit ses grands projets d'informatisation dans le cadre de Coperfin.

C'est ainsi que les centres de scanning (Namur et Gand) ne scannent désormais plus seulement les déclarations d'impôt papier, mais aussi les annexes, avec classement automatique dans le dossier électronique et possibilité de consultation par intranet (pour les fonctionnaires) et l'internet (pourles citoyens via le dossier My MinFin).

La documentation fiscale Fisconet+ n'est désormais plus gérée par Kluwer et hébergée par Belgacom, mais rapatriée en interne au sein de l'administration, avec hébergement dans le datacenter interne.

La gestion des connaissances constitue une autre priorité majeure, compte tenu du papyboom (qui verra de nombreux fonctionnaires partir en retraite, avec leurs connaissances acquises). D'où le lancement de forums (d'abord pour les 600 fonctionnaires de l'informatique et demain les 30.000 fonctionnaires) qui faciliteront les échanges d'informations et d'expériences.

La TVA et le projet Intervat entre en outre dans sa phase d'informatisation du front-office (avec un workflow pour gérer les anomalies et le courrier associé), le renouvellement du back-office (une application vieille de 30 ans tournant sur mainframe) étant prévue pour l'an prochain. Le remplacement de l'infrastructure Atlas (aujourd'hui des serveurs Unix de Fujitsu-Siemens) est également prévu d'ici fin de l'année.

"Nous avons quelque 20 appels d'offres en cours", précise Louis Collet, directeur ICT, qui gère un budget de l'ordre de 1O0 millions EUR.

Nos partenaires