Pas d'explications sur la disparition de millions de courriels

19/06/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Le président Bush ne devra pas expliquer comment la Maison Blanche a égaré des millions de courriels ces dernières années. Voilà ce qu'a décidé un tribunal fédéral américain.

Le président Bush ne devra pas expliquer comment la Maison Blanche a égaré des millions de courriels ces dernières années. Voilà ce qu'a décidé un tribunal fédéral américain.

Le président américain Bush ne devra pas fournir d'explications sur les problèmes de stockage au sein de la Maison Blanche, à la suite de quoi des millions de courriels ont disparu ces derniers temps. Tel est le jugement rendu par un tribunal fédéral à Washington DC. Selon le juge, le bureau administratif de Bush dispose de trop peu de 'pouvoirs indépendants' pour tomber sous le coup de la loi américaine sur la gestion publique.

Ces dernières années, la Maison Blanche a égaré plus de 5 millions de courriels, du fait que l'ancien système de stockage électronique a été mis au rebut en 2002. Les courriels envoyés et reçus n'ont de ce fait pas été correctement stockés pendant pas mal de temps. La période durant laquelle les courriels ont disparu, débute lors de l'invasion de l'Irak et se termine après l'ouragan Katrina.

En raison du jugement rendu par le tribunal fédéral, la Maison Blanche ne doit pas rendre publics les documents ayant trait aux problèmes d'e-mail, comme l'exigeait la plate-forme Citizens for Responsibility and Ethics de Washington (CREW). Melanie Sloan, directrice de CREW, déclare à ce propos: "Le gouvernement Bush exploite le système juridique pour empêcher que le peuple américain sache la vérité à propos des millions de courriels perdus."

En janvier 2008, un porte-parole de Bush avait reconnu qu'il était possible que des courriels aient disparu. La Maison Blanche a par ailleurs toujours démenti la destruction intentionnelle de tout indice en la matière.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires