'Papier ici!'

05/06/08 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

Je m'en souviens comme si c'était hier: l'école primaire, l'excursion au parc d'attractions Efteling. Puis l'émerveillement en y découvrant notamment ce personnage bedonnant aux grands yeux doux, qui répétait inlassablement: 'papier ici!', 'papier ici!'. Et qui vous remerciait ensuite gentiment, tout en engloutissant votre bout de papier. Aujourd'hui, c'est devenu un drôle d'exemple de technologie. Mais efficace, çà oui. Le mange-papier serait-il devenu obsolète? Il va en tout cas le devenir à l'aéroport car le ticket papier a vécu. Celui-ci meurt en fait tout simplement de sa belle mort. Et à juste titre du reste car il n'était vraiment pas commode.

Je m'en souviens comme si c'était hier: l'école primaire, l'excursion au parc d'attractions Efteling. Puis l'émerveillement en y découvrant notamment ce personnage bedonnant aux grands yeux doux, qui répétait inlassablement: 'papier ici!', 'papier ici!'. Et qui vous remerciait ensuite gentiment, tout en engloutissant votre bout de papier. Aujourd'hui, c'est devenu un drôle d'exemple de technologie. Mais efficace, çà oui. Le mange-papier serait-il devenu obsolète? Il va en tout cas le devenir à l'aéroport car le ticket papier a vécu. Celui-ci meurt en fait tout simplement de sa belle mort. Et à juste titre du reste car il n'était vraiment pas commode.

J'espère simplement que les vendeurs de tickets seront bien 'briefés'. C'est ainsi qu'il y a deux ans, j'avais égaré mon ticket à Malte et je m'étais évertué par e-mail d'obtenir une confirmation du nom, du numéro de vol et du paiement. En vain. L'employé de service était resté de marbre: je devais acheter un nouveau ticket ou je ne sortirais pas de l'île. J'ai été jusqu'à invoquer que le... ciel lui tombe sur la tête.

50.000 arbres seraient sauvés chaque année grâce au ticket électronique, explique l'organisation aérienne IATA. Comprenez: l'IATA économiserait le coût de 50.000 arbres. C'est que l'impression des tickets papier, ce n'est pas donné. Mais oseriez-vous vous rendre à Zaventem sans preuve tangible que vous avez réservé un vol? Alors, vous l'imprimez vous-même chez vous! Qui plus est, le ticket électronique, en soi déjà un terme archaïque, ne signifie pas qu'il y aura moins d'erreurs qu'avant. Au contraire même. En outre, une récente étude a démontré que quasiment 400 sites web mènent leurs clients en... bateau et appliquent des tarifs abusifs. Un peu cynique quand même la réaction de la commissaire européenne compétente, la Bulgare Meglena Kuneva, qui accorde un an au secteur aérien pour corriger le tir. Un an! Sinon, il y aura des sanctions, menace-t-elle. Et ce juste avant les prochaines élections européennes de juin 2009. Vous voyez çà d'ici...

Ceci dit, les banques tentent aussi de se débarrasser du papier. C'est que les extraits leur coûtent également des dizaines de milliers d'arbres. Et de lancer le slogan: 'Rien de plus facile. Imprimez vous-mêmes vos extraits chez vous'. Ici aussi, on essaie d'induire le client en erreur. Tout cela pour réduire les coûts. L'impression papier, c'est devenu l'affaire de l'utilisateur. Merci, les banques. Efteling n'est vraiment pas loin...

Nos partenaires