Panneaux solaires enquête d'efficacité

12/12/17 à 09:00 - Mise à jour à 07/12/17 à 17:35

Source: Datanews

En novembre de l'an dernier, l'UHasselt faisait l'actualité avec une nouvelle génération de panneaux solaires basés sur la pérovskite, un matériau capable d'absorber beaucoup plus de lumière. Un an plus tard, l'accent est mis sur la recherche d'une pérovskite sans plomb ou la capacité de l'intégrer dans des technologies existantes.

Panneaux solaires enquête d'efficacité

© Thinkstock

Voici quelques années déjà que la pérovskite est étudiée comme matériau de fabrication de panneaux solaires, mais l'année dernière était présentée le premier duo de panneaux solaires combinant deux types de pérovskite, chacune étant capable d'absorber une partie de la lumière du soleil. Ce faisant, les panneaux solaires seraient encore plus efficaces. Mais pour être plus efficaces encore que les cellules actuelles au silicium, de nouveaux progrès devaient être accomplis.

Si ces progrès prendront encore un certain temps, d'aucuns se tournent désormais vers des combinaisons de produits dans le cadre d'une application commerciale. " Nous voyons à présent des approches visant à associer une cellule solaire classique, capable d'absorber relativement beaucoup de lumière à une tension assez basse, sur laquelle on superpose une cellule de pérovskite. Celle-ci absorbe une autre partie du spectre lumineux à une tension élevée. Ce faisant, il est possible d'améliorer l'efficacité d'un panneau solaire classique de manière assez simple ", explique Bert Conings, chercheur post-doctorant à l'UHasselt.

Un autre défi consiste à développer des panneaux solaires à base de pérovskite sans plomb. " Les variantes performantes de la pérovskite contiennent du plomb. Mais la science cherche désormais à améliorer les choses. Pour ce faire, on utilise largement les simulations informatiques et on trouve d'ores et déjà quelques composants, ce qui prouve que ce n'est pas impossible. Reste à atteindre la véritable percée avec des matériaux sans plomb, ce qui ne sera sans doute pas pour les prochaines années. "

En résumé, si les panneaux solaires en tandem dévoilés l'an dernier continuent à être améliorés, les chercheurs s'intéressent désormais à des combinaisons de matériaux pour rendre plus efficaces l'actuelle génération de panneaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires