Packard Bell chez Gateway...et donc chez Acer

09/10/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Gateway va à présent certainement exercer son 'droit de préemption' sur Packard Bell. Acer, qui a récemment lancé une offre sur Gateway, n'a jamais caché son intérêt pour le fabricant européen d'ordinateurs.

Gateway va à présent certainement exercer son 'droit de préemption' sur Packard Bell. Acer, qui a récemment lancé une offre sur Gateway, n'a jamais caché son intérêt pour le fabricant européen d'ordinateurs.

Fin août, Gateway faisait l'objet d'une offre de rachat d'un montant de 710 millions de dollars de la part de la société taïwanaise Acer. Acer avait bien préparé son coup puisqu'en rachetant le fabricant de PC Gateway, elle pourrait indirectement mettre la main sur Packard Bell.

L'an dernier, l'entreprise NEC avait en effet vendu ses actions dans PB Holding Company, la maison mère de Packard Bell, à l'homme d'affaires John Hui. Hui est l'ex-propriétaire d'eMachines, qui fait à présent partie de Gateway. Cet été, Hui a mené des négociations exclusives avec le constructeur chinois d'ordinateurs Lenovo à propos de la vente de ces actions (75 pour cent) de PB Holding Company, ce qui n'a absolument pas plu à Acer. Via le lien précédent la reliant à Hui, Gateway détenait cependant un 'Right of First Refusal' sur la vente de ces actions, ce qui lui donnait le droit de les acheter à Hui en priorité sur les autres parties intéressées.

Après l'offre lancée par Acer sur Gateway, la question n'était plus de savoir si Gateway exercerait son 'Right of First Refusal' (droit de préemption) sur son homologue Packard Bell, mais quand elle le ferait. L'accord sera entièrement financé par Acer. Aucun détail financier n'a encore été officiellement communiqué, mais le Financial Times a appris que la transaction coûterait moins de 100 millions de dollars. Le rachat devrait être entériné d'ici la fin de l'année ou le début de 2008.

En reprenant Gateway et Packard Bell, Acer espère enregistrer l'an prochain un chiffre d'affaires de quelque 20 milliards de dollars, contre 11,3 milliards cette année, en hausse de 30 pour cent par rapport à 2006, et un bénéfice net de 250 millions de dollars. Cela représente la vente de quelque 24 millions d'ordinateurs computers, répartie comme suit: 50 pour cent dans la zone EMEA, 20 pour cent en Amérique du Nord et 20 pour cent en Asie. Dans une première phase, l'entreprise envisage de garder les marques séparées. Acer deviendra ainsi le numéro trois mondial sur le marché du PC (après HP et Dell) et le numéro deux sur celui de l'ordinateur portable.

Nos partenaires