'Ouille': Alexa transfère une conversation privée vers une collègue

25/05/18 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Datanews

La principale crainte que l'on peut avoir à propos des assistants à commande vocale, c'est qu'ils enregistrent en secret des conversations et les divulguent ensuite. Voilà ce qui est cependant arrivé à un couple américain suite à une interprétation erronée d'Alexa.

'Ouille': Alexa transfère une conversation privée vers une collègue

© Amazon

Le mari du couple habitant la ville américaine de Portland a reçu un coup de téléphone d'une collègue l'avertissant qu'elle avait reçu l'enregistrement d'une conversation récente tenue dans le living du couple. Au début, tous trois pensaient qu'il s'agissait d'un piratage, mais finalement, il est apparu qu'il était question d'un problème au niveau de la reconnaissance vocale.

Le couple prit alors contact avec Amazon, qui se confondit en excuses. Mais l'entreprise n'accepta pas directement de rembourser les appareils Alexa utilisés. Et pour ce qui est de recevoir une explication claire à propos du disfonctionnement, le couple est initialement resté sur sa faim, comme il l'a signalé à la chaîne locale américaine Kiro 7.

Mauvaise interprétation, commande erronée

Cette histoire fit l'objet de pas mal d'intérêt au plan international. Entre-temps, Amazon a quand même donné des précisions à propos du problème rencontré.

Alexa écoute l'environnement en continu, mais uniquement pour savoir si quelqu'un prononce le mot d'activation 'Alexa'. Ce n'est qu'alors que l'assistant vocal se met à retenir et à traiter ce qui se dit autour de lui, puisqu'il doit réagir à des commandes telles que 'Téléphone à...'.

Selon Amazon, qui a confirmé la faute à The Register, Alexa a erronément interprété l'une des paroles prononcées comme étant celle qui l'active. Ensuite, les phrases dites ont été interprétées comme des instructions en vue d'envoyer un message accompagné d'un enregistrement à une personne de contact, dans ce cas la collègue du mari du couple.

Amazon insiste cependant sur le fait qu'il s'agit là d'une erreur rarissime et qu'elle accorde beaucoup d'attention à la confidentialité de ses clients. Mais vu que l'assistant vocal peut néanmoins commettre ce genre de bévue, cela démontre que la technologie vocale est capable, sur base d'une prononciation correcte ou non, de causer pas mal de problèmes de confidentialité. La conversation en question n'était heureusement pas de nature intime et portait simplement sur du parquet.

Nos partenaires