Où en sont les réseaux IOT aujourd'hui?

19/10/16 à 08:00 - Mise à jour à 14/10/16 à 18:17

Source: Datanews

Tant Proximus qu'Engie lançaient voici un an maintenant leurs réseaux respectifs LoRa et SigFox en Belgique. Quelle est aujourd'hui la situation des deux réseaux?

Où en sont les réseaux IOT aujourd'hui?

. © .

"D'ici fin 2016, la couverture LoRa portera sur l'ensemble du pays, précise Glenn Festraets, spécialiste en marketing chez Proximus IoT. L'extension de notre réseau peut se faire très rapidement dans la mesure où nous capitalisons sur notre infrastructure réseau existante." Dans une phase ultérieure, Proximus entend proposer également de la géolocalisation via LoRa, une fonctionnalité qui serait très demandée selon l'opérateur, notamment dans le secteur de la logistique.

De son côté, Engie connaît une situation un peu différente. "Nous avons atteint notre objectif de couvrir la majorité de la population pour la mi-2016. Cela dit, la répartition géographique n'est pas encore vraiment équilibrée. Nous couvrons désormais 85% de la population, dont 61% en indoor. En Flandre, notre couverture est de 100%, tandis qu'elle est moindre à Bruxelles et en Wallonie", avance Dirk Indigne, CEO d'Engie. Et d'expliquer cette évolution par la complexité de la législation. Ainsi, il n'est pas facile de savoir si un réseau comme SigFox est soumis totalement à la législation sur les télécoms. Cela étant, Engie envisage bel et bien d'accélérer son développement M2M dans le sud du pays dans le cadre d'un nouveau partenariat qui sera annoncé prochainement.

Les deux acteurs sont cons-cients du fait que la connectivité seule ne suffit pas. "Nous cons-tatons que c'est insuffisant pour de nombreux clients. C'est pourquoi nous étoffons notre offre en y ajoutant une application finale ou une solution logicielle, renchérit Indigne. Dans cette optique, nous négocions maintenant avec d'autres partenaires."

Pour sa part, Proximus se focalise depuis un certain temps déjà sur le back-end et fait le même constat. "Pour l'instant, nous remarquons que tous nos clients utilisent notre plate-forme IoT MyThings, note Festraets. Environ 70% de nos clients utilisent également plus intensément MyThings." Notamment pour des visualisations ou la connexion de règles à des données cumulées, comme une demande de tâche si la porte d'une salle de réunion a été ouverte 20 fois.

Nos partenaires