Oslo, le standard ouvert des villes flamandes

12/04/13 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Datanews

Un nouveau standard permettra bientôt à chaque ville flamande d'échanger plus facilement des données avec d'autres administrations communales et partenaires.

Oslo, le standard ouvert des villes flamandes

Baptisé Oslo pour Open Standaard voor Lokale Overheden, ce standard a été mis au point ces 6 derniers mois par V-ICT-OR et, pour le volet technique, par iMinds en collaboration avec les différents niveaux de pouvoir et plusieurs partenaires.

Le problème abordé par Oslo concerne les champs d'information: lorsqu'une administration locale complète un champ comme 'adresse', il peut s'agir du domicile, mais tout aussi bien de l'adresse de correspondance. Dans ces conditions, il se révèle très difficile d'échanger des données avec d'autres acteurs et des risques de confusion existent. L'ambition d'Oslo est de définir chaque champ d'information afin que toute administration utilise les mêmes dénominations. "Il faut appliquer une sémantique cohérente", explique Raf Buyle, gestionnaire de programme chez V-ICT-OR.

Le projet débutera pour les administrations locales le 31 mai prochain. Lors du développement, il a été tenu compte des standards de l'UE afin de favoriser les collaborations futures. "Olso a été conçu par les villes et communes flamandes, mais a déjà été proposé à Fedict et les Régions se sont montrées intéressées. Je pense que le standard est applicable tel quel à d'autres niveaux. D'ailleurs, nous avons appliqué le principe "privacy by design": si quelque lit les données, il est précisé si ces données sont à caractère confidentiel et qu'il faut prendre contact avec un responsable." Voilà qui devrait éviter que des données privées soient divulguées sans autorisation.

Nos partenaires