Ordinateurs à voter: la formation passée à la loupe après les problèmes techniques

21/11/12 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Les formations données aux présidents des bureaux de vote ayant recouru au scrutin électronique le 14 octobre dernier, doivent être réexaminées suite aux sérieux problèmes techniques qui se sont posés ce jour là.

Ordinateurs à voter: la formation passée à la loupe après les problèmes techniques

Les formations données aux présidents des bureaux de vote ayant recouru au scrutin électronique le 14 octobre dernier, doivent être réexaminées suite aux sérieux problèmes techniques qui se sont posés ce jour là.

Voilà ce que le cabinet Bourgeois a répondu à une demande écrite de la parlementaire flamande Patricia De Waele (LDD) à propos des formations reçues par les présidents des bureaux où l'on a voté électroniquement, peut-on lire dans le journal De Standaard. Le jour des élections, Bourgeois a recensé 1.763 appels requérant une assistance technique. En tout, il y a eu 986 interventions dans 733 bureaux de vote par 230 techniciens.

Les problèmes ont été qualifiés de sérieux en plusieurs endroits. "Des entretiens que l'on a eus avec les techniciens et des appels que l'Agentschap Binnenlands Bestuur elle-même à reçus le jour des élections, il est apparu que de graves problèmes se sont manifestés dans un certain nombre de bureaux de vote suite à des erreurs de manipulation, parce que des présidents n'avaient pas suivi la formation ou avaient été invités à le faire seulement quelques jours avant", telle est en teneur la réponse donnée.

L'Agentschap Binnenlands Bestuur aurait pourtant intimé Smartmatic, le fournisseur des ordinateurs à voter, à organiser des sessions de formation pour les responsables des communes. Cela s'est fait, mais dans le but que les personnes formées fassent ensuite de même avec les présidents des bureaux de vote dans chaque commune ('train the trainer'). C'est précisément ce concept qui doit être à présent revu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires