Oracle veut poursuivre avec OpenOffice.org

03/11/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Six mois après avoir racheté Sun, le fournisseur de logiciels Oracle indique pour la première fois vouloir continuer à développer OpenOffice.org.

Six mois après avoir racheté Sun, le fournisseur de logiciels Oracle indique pour la première fois vouloir continuer à développer OpenOffice.org.

"Oracle envisage de poursuivre le développement et le support d'OpenOffice.org en tant que produit open source, après que le rachat soit entériné." Voilà ce qu'on peut lire dans une version actualisée de la liste des questions fréquemment posées sur le site web d'Oracle à propos des conséquences de la reprise de Sun en avril dernier.

Depuis le début du projet, en 2000, Sun Microsystems est le sponsor principal de cette suite bureautique open source. Tout comme à présent, il y aura une licence commerciale pour les plus grands clients qui ont besoin de supports et d'outils professionnels.

La déclaration d'Oracle est reçue avec enthousiasme par la communauté OpenOffice.org. "En gros, les membres du projet OpenOffice.org n'avaient pas encore entendu grand-chose de la part du sponsor principal. Dans les 'questions fréquemment posées' actualisées la semaine dernière, la situation a changé. Pour la première fois, on a en effet parlé sans détour de l'avenir d'OpenOffice.org", déclare Cor Nouws de nl.OpenOffice.org.

C'est en avril dernier que le fournisseur de logiciels Oracle annonçait le rachat de Sun pour 7,4 milliards de dollars (quelque 5,7 milliards d'euros). Actuellement, ce rachat est encore soumis à l'approbation de la Commission européenne. Si celle-ci n'y voit aucun problème, Oracle entrera de plain pied dans le monde du matériel (hardware). Sun Microsystems fabrique beaucoup de produits dans le domaine du stockage, des serveurs et de l'équipement réseautique. En outre, Sun Microsystems fournit le système d'exploitation Solaris, la suite bureautique open source Open Office, le langage de développement Java et logiciel de serveur GlassFish. Depuis début 2008, l'entreprise est aussi propriétaire du logiciel de base de données MySQL, avec lequel elle concurrençait directement Oracle.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires