Oracle va déployer des serveurs individuels

21/09/16 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Dans une tentative de proposer une gamme complète, Oracle se rue sur l'Infrastructure as a Service (IaaS).

Oracle va déployer des serveurs individuels

© Reuters

Oracle, souvent considérée comme une entreprise arrivée un peu tardivement sur le marché du nuage, fait de son mieux pour rattraper son retard en sortant des produits à tours de bras. Lors d'OpenWorld, la grande conférence des utilisateurs d'Oracle, la quantité d'annonces paraît en tout cas quasiment infinie. Tout semble indiquer qu'Oracle va opter pour le 'full stack', à savoir une gamme complète de services 'cloud' intégrant le Software as a Service, la Platform as a Service, mais aussi l'Infrastructure as a Service.

C'est dans ce dernier cadre que l'entreprise va à présent déployer des serveurs cloud 'bare metal'. Il s'agit là de machines physiques non partagées entre plusieurs clients. Ces machines sont conçues pour combler une lacune dans l'offre d'Oracle. Or cette lacune obligeait les clients à se tourner jusqu'à présent vers des concurrents en vue tels Amazon ou IBM par exemple. Désormais, Oracle dispose donc dans sa gamme des serveurs tant 'multi-tenant' que 'single-tenant'.

Ce nouvel ajout a été baptisé Oracle Bare Metal Cloud Services, et Oracle indique qu'ils sont onze fois plus rapides et 20 pour cent plus économiques que les solutions les plus rapides de la concurrence.

"Nous voulons permettre à nos clients d'acquérir une infrastructure sous la forme d'un service", explique Thomas Kurian, président d'Oracle, à ce propos. "Les clients doivent pouvoir, rien qu'avec un navigateur ou une API, créer un centre de données virtuel dans le nuage et ce, de manière à la fois rapide, évolutive et sûre."

En savoir plus sur:

Nos partenaires