Oracle taille une nouvelle armure à Linux

26/10/06 à 00:00 - Mise à jour à 25/10/06 à 23:59

Source: Datanews

Les rumeurs d'une énième acquisition d'Oracle, sur le terrain de Linux cette fois, ne se sont pas concrétisées à Oracle OpenWorld. Mais la société californienne y a lancé un nouveau programme "Unbreakable Linux" par lequel elle s'engage elle-même à assurer le support de la distribution Red Hat de Linux, y compris auprès de clients non Oracle. "Nous apportons un niveau de support supérieur, pour la moitié du prix de ce que propose Red Hat, " a affirmé le CEO Larry Ellison.

Le keynote tant attendu de Larry Ellison en cet avant-dernier jour d'Oracle OpenWorld a débuté par la clôture en direct et à distance du Nasdaq devant les plus de 40.000 participants réunis à San Francisco. 20 ans de cotation en bourse d'Oracle méritaient bien un show à l'américaine. Mais ce n'est pas faire injure au CEO du Nasdaq que de constater que les véritables invités d'honneur de Larry Ellison étaient de véritables pingouins, trop surpris de se retrouver devant tant d'attention. Le CEO d'Oracle a rappelé les investissements effectués dans Linux, depuis le lancement de sa première base de données sur Linux en 98. Depuis, Linux n'a cessé d'occuper une place centrale dans la stratégie d'Oracle et est désormais le système d'exploitation de référence pour tous ses développements en matière de "grid computing'.Malgré les investissements passés, Larry Ellison constate que l'adoption de Linux dans les centres de données reste lente. "La principale cause en est l'absence d'un véritable support, taillé pour des missions critiques en entreprise," diagnostique le CEO d'Oracle. "S'il y a un bug, par exemple, le fournisseur [ndlr : allusion dans ce cas à Red Hat, leader de ce marché aux US) résout ce bug ... mais dans une version future de l'OS, ce qui implique une mise à niveau. Ce n'est pas acceptable pour une grande entreprise."Oracle veut donc elle-même prendre les choses en mains : avec son nouveau programme [Unbreakable Linux], ciblant dans un premier temps les utilisateurs Red Hat, elle s'engage à apporter le même niveau de support que celui qu'elle apporte à ses bases de données ou à ses applications ERP ou CRM. A la différence des précédentes annonces Unbreakable d'Oracle, ce nouveau programme de support s'adresse également aux entreprises non clientes d'Oracle, avec un tarif de base à 99 euros par système par an. "Notre but est simplement d'améliorer toutes les versions de Linux. Nous allons communiquer tous nos 'bug fixes' à Red Hat, SuSE, etc."Si Oracle n'a pas pu acquérir Red Hat, on peut penser qu'elle lui met le couteau sous la gorge. "Je ne pense pas que cela va tuer Red Hat. C'est la loi du capitalisme. Un concurrent débarque avec une meilleure offre à un prix inférieur. Ils vont devoir s'adapter et sans doute aussi diminuer leurs prix," commente Larry Ellison dans son style inimitable. "Et est-ce que cela va tuer Windows ?," demande quelqu'un dans la salle sur un ton provocant. "On en serait trop heureux...," plaisante un Ellison hilare.

Nos partenaires