Oracle OpenWorld 2009 : nouveaux chiffres record

13/10/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

D'année en année, alimentée par les acquisitions régulières auxquelles procède Oracle, sa conférence utilisateurs OpenWorld, organisée à San Francisco, prend des proportions toujours plus gargantuesques.

D'année en année, alimentée par les acquisitions régulières auxquelles procède Oracle, sa conférence utilisateurs OpenWorld, organisée à San Francisco, prend des proportions toujours plus gargantuesques.

Quelques chiffres pour vous en convaincre?

Cette année, Oracle OpenWorld (11-15 octobre) devrait accueillir près de 43.000 visiteurs au centre de San Francisco, un bon 8.000 de plus qu'en 2008. Soit, au total, 81.000 nuitées d'hôtel, tout le monde ne restant évidemment pas toute la semaine.

Espace d'exposition: plus de 40.000 m2 où s'affichent 401 sociétés (partenaires d'Oracle ou clients). Tiens ! 401, c'est quand même 50 de moins que ce qu'annonçait le programme... La crise, malgré tout ?

40.144 chaises, en tout cas, ont été prévues sur l'ensemble des espaces d'exposition et de conférences, où se tiendront plus de 1.900 sessions- soit 10% de plus que l'année dernière.Quelque 220 km de câbles ont été déroulés dans les divers espaces du Moscone Center, 2.000 écrans installés. La séance et la soirée inaugurales ont consommé, dit-on, 437.675 watts en éclairage.

Mercredi, la soirée privée offerte aux clients sur Treasure Island réquisitionnera 220 bus, 9 générateurs électriques. Et nous ne parlerons pas des dizaines de milliers de tasses en matériel recyclable, éléments d'éclairage, etc. etc...

Vision venue d'ailleursPetite nouveauté pour l'édition 2009 de l'Oracle OpenWorld. Au croisement entre la 4ème rue et Howard Street, cette dernière étant toujours coupée à la circulation toute la semaine pour cause de tente installée entre les deux ailes du Moscone Center, trône cette année une réplique (en version réduite) du catamaran VX40 BMW Oracle Racing, participant de l'America's Cup. Dommage qu'il ne s'agisse que d'une réplique à l'échelle, ce fier coursier aurait à coup sûr fait sensation au milieu de la ville.

Nos partenaires