Oracle ne recevra aucune information sur l'Itanium

24/01/12 à 12:47 - Mise à jour à 12:47

Source: Datanews

Intel ne devra pas fournir de renseignements sur ses projets concernant le processeur Itanium. Oracle voulait obtenir davantage d'informations à ce propos, suite à un procès que HP avait intenté à Oracle, du fait que l'entreprise du CEO Larry Ellison ne développe pas de nouveaux logiciels pour l'Itanium.

Oracle ne recevra aucune information sur l'Itanium

Intel ne devra pas fournir de renseignements sur ses projets concernant le processeur Itanium. Oracle voulait obtenir davantage d'informations à ce propos, suite à un procès que HP avait intenté à Oracle, du fait que l'entreprise du CEO Larry Ellison ne développe pas de nouveaux logiciels pour l'Itanium.

Intel craignait que des informations détaillées sur son processeur Itanium puissent être utilisées par Oracle pour ses propres processeurs UltraSparc. Le juge américain qui s'est occupé de cette affaire, a donné raison à Intel, selon le site web de Wired.

Intel a ajouté que l'avocat d'Oracle, Dorian Daley, prodiguait des conseils stratégiques à l'entreprise de Larry Ellison. Intel craignait par conséquent que Daley transmette des milliers de documents confidentiels sur l'Itanium à la direction d'Oracle. Le juge a estimé que Daley ne pouvait par conséquent pas entrer en possession de documents concernant l'Itanium.

Dans cette affaire, l'avenir de l'Itanium joue un rôle essentiel. En 2011, Oracle a interrompu le développement de nouveaux logiciels pour ce processeur, parce qu'elle avait eu vent qu'Intel allait lui accorder une priorité moindre. Selon Oracle, Intel entendrait se concentrer davantage sur des processeurs pour serveurs x86. En juin 2011, HP traîna Oracle devant le juge.

Jusqu'à présent, HP est le seul fournisseur à intégrer l'Itanium à ses serveurs Unix. Précédemment, HP a elle-même développé des processeurs Itanium, mais en a confié la suite à Intel depuis 2004. Dans les années nonante, IBM et Dell étaient aussi impliquées dans le développement de l'Itanium, mais renoncèrent à la fin de cette décennie là.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires