Oracle lance une offre sur Bea Systems

12/10/07 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Datanews

Oracle a émis une offre d'un montant de 6,66 milliards $ cash sur Bea Systems, l'éditeur de logiciels 'enterprise infrastructure'.

Oracle a émis une offre d'un montant de 6,66 milliards $ cash sur Bea Systems, l'éditeur de logiciels 'enterprise infrastructure'.

L'offre est incluse dans un courrier qu'Oracle a fait parvenir au conseil des commissaires de Bea Systems et qui évalue Bea à 17 $ par action, soit quelque 25% de plus que le cours de clôture de 13,62 $ (du jeudi 11/10). Oracle entend ainsi passer immédiatement à la clôture d'un accord définitif et insiste sur le fait que les produits de Bea continueront d'être supportés au cours des années à venir, "comme nous l'avons déjà démontré avec PeopleSoft et Siebel", déclare Charles Philips, président d'Oracle. Et d'affirmer que durant ces dernières années, Oracle a déjà discuté plusieurs fois avec la direction de Bea et que cette opération est de type amical. A ce stade, Oracle ne s'est pas encore adressé activement aux actionnaires.

Cette offre n'est pas vraiment une surprise dans la mesure où, ces dernières années, l'on a à plusieurs reprises déjà suggéré que Bea Systems pourrait faire l'objet d'un rachat. Depuis peu, nombreux sont ceux qui voient encore davantage aboutir cette transaction, parce que Carl Icahn, l'investisseur ('j'achète et je vends') bien connu, a annoncé à la mi-septembre qu'il possédait plus de 8% des actions de Bea (et même quelque 13% dès le 4 octobre). Ces 12 derniers mois, le cours de l'action Bea était en outre en recul permanent (-25%).

Au fil des ans, Bea Systems s'est taillé une solide position en tant que fournisseur de logiciels 'enterprise infrastructure' en matière de moniteurs de transactions (Tuxedo), serveurs d'applications (Weblogic) et de produits 'service oriented architecture' (y compris BPM, etc.). Dans cette optique, il faudra voir dans quelle mesure la gamme de produits de Bea Systems est complémentaire des produits 'middleware' Fusion d'Oracle, ou vient plutôt la chevaucher (comme en matière de BPM). Ces dernières années, la gamme Fusion a été étoffée par des produits développés en interne et d'autres achetés. Elle a représenté en 2006 un chiffre d'affaires supérieur au milliard $ pour Oracle.

Si reprise de Bea Systems par Oracle il y a, l'allemande Software AG resterait en gros le dernier fournisseur indépendant spécialisé en logiciels d'infrastructure.

Nos partenaires