Oracle engloutit Micros Systems

24/06/14 à 11:02 - Mise à jour à 11:02

Source: Datanews

Comme prévu, Oracle reprend le spécialiste 'retail & hospitality' Micros Systems. Il s'agit du plus important rachat de la part d'Oracle depuis celui de Sun Microsystems.

Oracle engloutit Micros Systems

© Instagram

Comme prévu, Oracle reprend le spécialiste 'retail & hospitality' Micros Systems. Il s'agit du plus important rachat de la part d'Oracle depuis celui de Sun Microsystems. Ce rachat était latent depuis quelque temps déjà. Or le voici à présent approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration de Micros Systems. Le montant de cette reprise est fixé à 5,3 milliards de dollars, soit 68 dollars par action cash. La transaction devrait être définitivement entérinée au cours du second semestre de 2014.

Micros Systems a été fondée en 1977 et est spécialisée dans les solutions globales pour entreprises des secteurs de la vente au détail (retail), des hôtels, de l'horeca et des événements. Au niveau mondial, ces applications tournent sur plus de 330.000 sites dans 180 pays.

L'objectif est de combiner ces applications avec les applications professionnelles d'Oracle et la technologie sous-jacente. Pour Oracle, il s'agit là du plus important rachat depuis celui de Sun Microsystems en 2010.

Ce rachat n'est pas étonnant vu les activités croissantes dans le domaine des reprises en général et vu la prévision en particulier selon laquelle Oracle consacrerait ses moyens disponibles à des rachats dans des secteurs où elle n'enregistre encore que peu de chiffre d'affaires. Or la progression du chiffre d'affaires est précisément ce que recherche Oracle, notamment après les résultats obtenus qui ont laissé les analystes boursiers sur leur faim.

C'est ainsi que si le chiffre d'affaires tiré des services 'cloud' a bien évolué, il ne représente encore qu'une petite partie du chiffre d'affaires total. Le chiffre d'affaires de Micros Systems pourra être immédiatement ajouté à celui d'Oracle.

Le rachat reflète également une reprise sur le marché des 'rachats et fusions' à la Bourse, sous l'influence des cours élevés des actions et suite au fait que la crise financière semble à présent déjà faire partie du passé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires