Oracle dévoile ses projets avec Sun

28/01/10 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Oracle insiste fort sur les avantages des systèmes intégrés, sur un meilleur support des clients et sur la spécialisation des partenaires. Elle recherche aussi 2.000 vendeurs!

Oracle insiste fort sur les avantages des systèmes intégrés, sur un meilleur support des clients et sur la spécialisation des partenaires. Elle recherche aussi 2.000 vendeurs!

Après le feu vert européen pour le rachat de Sun Microsystems par Oracle, la transaction devrait être entérinée dans les plus brefs délais. Durant toute une journée, Oracle a également dévoilé ses projets, maintenant que l'entreprise devient aussi un fabricant de matériel.

Pour le président d'Oracle, Charles Phillips, cela signifie qu'Oracle est désormais à même de fournir des "complete integrated engineered systems", à savoir des systèmes entièrement intégrés et bien équilibrés complets. Son objectif est de recréer le 'standard doré' des années soixante, lorsqu'IBM et d'autres fabricants de mainframes fournissaient un environnement matériel & logiciels 'prévisible et fiable' complet, que les utilisateurs finaux devaient assembler eux-mêmes, mais pas comme des bricoleurs avec tous les problèmes et les coûts que cela pouvait représenter. Il s'agira cependant cette fois d'un 'standard doré' sur base de normes ouvertes, a-t-il ajouté.

Pour Oracle, il est important de disposer à présent de toutes les composantes - de la technologie la plus fondamentale aux applications verticales - pour fabriquer ce genre de systèmes intégrés, dont l'interaction entre les composantes est elle aussi optimale. "En outre, nous assumerons nos responsabilités en matière de maintenance et de dépannage, afin que les utilisateurs ne soient pas à la merci de plusieurs acteurs", souligne-t-il. En fait, Oracle le fait depuis des années déjà avec sa gamme allant de la base de données jusqu'aux applications, mais avec Sun, cette approche sera désormais encore étendue. La gestion de ces systèmes sera aussi améliorée, par exemple en envoyant régulièrement des informations sur la configuration à Oracle, afin de permettre des interventions préventives.

Oracle insiste ici sur le fait qu'elle va poursuivre le développement des produits de Sun et des produits à code ouvert (open source). C'est ainsi que son budget dédié à la recherche pour l'exercice en cours atteindrait 4,3 milliards de dollars (en nette hausse par rapport aux 2,8 milliards de dollars de l'an dernier). Phillips a du reste cité des exemples sur la manière dont, dans le passé déjà, des applications optimisées avaient été conçues grâce à la collaboration étroite entre les ingénieurs des différentes composantes (et de Sun). Oracle entend aussi amener cette intégration au niveau des applications sectorielles, avec des équipes de vente spécifiques par secteur. C'est ainsi que la reprise de Sun offre de nouvelles perspectives pour Oracle dans le secteur télécoms.

Cette approche intégrée signifie aussi qu'Oracle - y compris avec les produits de Sun - se tournera directement vers davantage de clients, en particulier les plus importants. Et ce, tant au niveau de la vente que de la maintenance, question de faire assumer la responsabilité par une seule et même entreprise. Plus encore qu'avant, Oracle aura donc besoin de spécialistes, en particulier de vendeurs. Phillips a ainsi déclaré qu'Oracle souhaitait engager 2.000 nouveaux vendeurs et toute une série de spécialistes. "Nous payons plus que ce que vous gagnez aujourd'hui", voilà une expression quelque peu hardie. Et d'ajouter: "We're hiring!"

Mais il y a aussi de place pour des partenaires avec lesquels Oracle vise une relation "plus équilibrée". Les partenaires devront offrir une valeur ajoutée claire au client et tout spécialement aux plus importants d'entre eux. En outre, Oracle envisage une approche plus concentrée sur le marché des moyennes entreprises. Phillips affirme que le programme de partenariat offre de l'espace pour des activités à travers toute la gamme. Un concept-clé pour les partenaires, ce sera la spécialisation. Tant pour les clients que pour les partenaires, Oracle va à cet égard lancer une campagne d'information.

Vis-à-vis du monde Java, Charles Phillips a eu un discours apaisant! Oui, JavaOne continuera d'exister et restera un événement autonome à San Francisco. Il se déroulera au même moment qu'Oracle Open World, en septembre de cette année (19-23 septembre). Cela promet car Oracle Open World est dès à présent avec quelque 40.000 participants quasiment le principal événement dans le secteur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires