Oracle dans le rouge suite à la réforme fiscale américaine

20/03/18 à 13:29 - Mise à jour à 13:28

A cause d'une importante charge spéciale résultant de la réforme fiscale aux Etats-Unis, Oracle a plongé dans le rouge au cours de son dernier exercice. Durant les trois mois se clôturant fin février 2018, les pertes de l'entreprise se sont élevées à 4 milliards de dollars, selon Oracle même.

Oracle dans le rouge suite à la réforme fiscale américaine

Safra Catz co-ceo van Oracle © .

'L'entreprise a dû faire face à une charge nette unique de 6,9 milliards de dollars résultant de la Tax Cuts and Jobs Act 2017, la nouvelle loi fiscale américaine', indique Safra Catz, co-CEO d'Oracle. Cela a engendré une perte pour l'entreprise.

Le chiffre d'affaires total d'Oracle durant le trimestre précédent a été de 9,8 milliards de dollars, en hausse de 6 pour cent sur une base annuelle. Les rentrées des logiciels - tant les ventes 'cloud' que celles provenant des licences - se sont établies à 8 milliards de dollars, en croissance de 8 pour cent.

Les ventes de licences sur site représentent encore et toujours deux tiers de l'ensemble des revenus logiciels, selon Safra Catz.

Les rentrées du nuage et des logiciels locaux ont progressé de 8 pour cent à 8 milliards de dollars. Les apports de Cloud Software as a Service (SaaS) ont crû de 33 pour cent à 1,2 milliard de dollars. Les revenus de Cloud Platform as a Service (PaaS) et d'Infrastructure as a Service (IaaS) ont augmenté de 28 pour cent à 415 millions de dollars. Les rentrées totales du nuage ont connu une hausse de 32 pour cent à 1,6 milliard de dollars.

Découvrez ici les résultats complets d'Oracle.

Nos partenaires